Championnat du monde 2009: Les chœurs hongrois se sont tus à 13 secondes de la fin
Actualisé

Championnat du monde 2009Les chœurs hongrois se sont tus à 13 secondes de la fin

La Hongrie a longtemps fait jeu égal avec son voisin avant de tout perdre lors de l'ultime minute (4-3). Mais l'essentiel était ailleurs.

par
Julien Caloz
Kloten

La Hongrie n'avait pas connu pareil honneur depuis 1939 lorsque, pour la dernière fois, la formation d'Europe de l'Est participait à un Championnat du monde. Alors vendredi soir, pour son premier rendez-vous du tournoi face à la Slovaquie, plusieurs milliers de Hongrois ont rallié Kloten à coups de «Ria Ria Hungaria» tapageurs.

L'enthousiasme n'a pas suffi, mais qu'importe. «L'objectif est de se maintenir au sein de l'Elite du hockey mondial», avait anticipé l'entraîneur hongrois Pat Cortina au micro de la Kolping Arena. «Nous avons battu la Finlande et la Norvège en match amical, alors tout est possible», veut désormais croire Tamas Barok, journaliste hongrois pour le site internet Hirsarok.

Profitant de la «nouvelle génération», selon un supporteur, la formation emmenée par le capitaine Balazs Kangyal s'articule autour de deux vedettes du championnat autrichien draftés par des clubs de NHL: le gardien Levente Szuper (Calgary Flames) et l'attaquant Janos Vas (Dallas Stars). Malgré leurs aptitudes, la rondelle avait déjà flirté avec la ligne de but hongroise 62 secondes après le début du match face à la Slovaquie. Sauvé une première fois par la vidéo, les Hongrois ont regardé le solo de Ruzicka une minute plus tard (0-1), avant d'égaliser au retour de la pause. Porté par leurs fanatiques -dont quelques-uns ont lancé un pétard au pied d'un membre de la sécurité et allumé un fumigène dans la patinoire- la Hongrie encaissera malgré tout deux buts en mois d'une minute (39' Bartecko, 40' Hossa).

Revanchard, Peterdi Imre réduira le score au début de l'ultime période avant que le Hongrois d'origine…Slovaque (!) Sille n'égalise à 5 minutes de la fin (5 c.4) dans une ambiance surréaliste. Le capitaine Bertecko viendra finalement à bout des espoirs hongrois à 13 secondes du terme. «Il nous a manqué quelques secondes, mais la Slovaquie était meilleure, il n'y a rien à dire», a admis le coach défait Pat Cortina. «Je dois remercier nos supporteurs. Je savais que nous aurions du soutien, mais je n'aurais jamais imaginé qu'ils soient aussi nombreux et, surtout, aussi bruyants!» Le prochain rendez-vous de la Hongrie avec l'Histoire aura lieu dimanche soir, face au Canada (20h15). L'attaquant nord-américain Martin Saint-Louis a fait savoir vendredi qu'il ne connaissait «rien» de son adversaire.

La Hongrie en a vu d'autres: le 25 mars dernier, l'un des leurs (Gabor Ocskay, 187 sélections) mourrait d'une crise cardiaque quelques jours après avoir décroché un dernier titre national avec Alba Volan (Hon). Son nom a été longuement scandé après le match contre la Slovaquie.

Kloten Arena. 4773 spectateurs. Arbitres: Reiber/Sindler (S/Tch), Blumel/Kicha (Tch/Ukr). Buts: 2e Ruzicka (Granak, Vydareny) 1-0. 23e Holeczy (Benk, Kangyal) 1-1. 39e (38'13'') Bartecko (Marcel Hossa) 2-1. 40e (39'04'') Marcel Hossa (Handzus) 3- 1. 43e Peterdi (Ladanyi) 3-2. 55e Sille (Kovacs/à 5 contre 4) 3-3. 60e (59'47'') Bartecko (Marcel Hossa, Handzus) 4-3.

Pénalités: 1 x 2' contre la Slovaquie; 3 x 2' contre la Hongrie.

Slovaquie: Stana; Sekera, Obsut; Baranka, Smrek; Vydareny, Granak; Valabik; Marcel Hossa, Handzus, Bartecko; Pavlikovsky, Nagy, Radivojevic; Mikus, Olvecky, Ruzicka; Bartovic, Surovy, Bicek.

Hongrie: Szuper; Horvath, Tokaji; Svasznek, Sille; Ennaffati, Szelig; Ondrejcik, Kangyal; Palkovics, Fekete, Kovacs; Peterdi, Marton Vas, Ladanyi; Janosi, Janos Vas, Vaszjunyin; Majoross, Holeczy, Benk.

Note: 55e temps mort de la Slovaquie.

Ton opinion