Euro 2016: Les cinq choses à savoir sur la Russie
Actualisé

Euro 2016Les cinq choses à savoir sur la Russie

Que peut espérer la Russie à l'Euro? Tour d'horizon en cinq points avant son premier match.

Le onze russe avant un match des éliminatoires de l'Euro 2016.

Le onze russe avant un match des éliminatoires de l'Euro 2016.

photo: Keystone

> L'équipe

Deuxième de son groupe des éliminatoires derrière la surprenante Autriche, la Russie ne doit sa qualification qu'à un sprint final impeccable (quatre victoires consécutives) alors qu'elle semblait bien mal partie sous la direction de l'Italien Fabio Capello, licencié en juillet. Versée dans un groupe B homogène derrière les favoris anglais, la Russie semble toutefois moins bien armée que la Slovaquie et le pays de Galles pour espérer la seconde place et une première qualification pour le deuxième tour d'une compétition internationale depuis l'Euro 2008.

> Le sélectionneur

Il est sans conteste le grand artisan de la qualification russe. A 45 ans, Leonid Slutsky, nommé en juillet dernier, a imposé son approche pragmatique pour conduire la Russie à l'Euro. Avec une sélection de vétérans faisant la part belle aux joueurs du CSKA Moscou, dont il est toujours l'entraîneur, il a construit une équipe solide, au jeu direct à défaut d'être séduisant. Mais ce qui a fonctionné en éliminatoires contre de faibles Monténégrins ou Moldaves fonctionnera-t-il face au pays de Galles de Gareth Bale et la Slovaquie de Marek Hamsik? Ce serait là le véritable «miracle» Slutsky...

> La star

Il est quasiment le seul visage de la sélection connu du grand public. Igor Akinfeev, 30 ans, a longtemps été considéré comme un des meilleurs gardiens du monde. Homme d'un seul club, le CSKA Moscou pour lequel il débuta chez les professionnels à seulement 16 ans, Akinfeev disputera en France son quatrième Euro. Mais si le Moscovite a un peu perdu de sa superbe depuis l'épopée de l'Euro-2008, lors de laquelle il joua un grand rôle, sa lecture du jeu et son sens du placement resteront indispensables à une sélection peu efficace offensivement.

> Points forts

Des joueurs habitués à jouer ensemble avec une ossature construite autour du CSKA Moscou, dont la défense a été quasiment reconstituée en sélection.

> Points faibles

Un groupe vieillissant et manquant d'expérience au très haut niveau, tous les joueurs sélectionnés sauf deux évoluant dans le championnat russe (Neustädter joue à Schalke 04 en Allemagne et Cheryshev à Valence en Espagne). Des défenseurs pour la plupart lents et facilement pris de vitesse, ayant alors tendance à accumuler les fautes. (nxp/afp)

Contingent

Équipe-type: Akinfeev - Smolnikov, V. Berezutsky, Ignasevich, Schennikov - Ivanov, Shatov, Shirokov (cap) - Smolov, Kokorin, Dzyuba.

Les 23 joueurs:

Gardiens de but (3): Igor Akinfeev (CSKA Moscou/RUS), Marinato Guilherme (Lokomotiv Moscou/RUS), Yuri Lodygin (Zenith Saint-Petersbourg/RUS)

Défenseurs (6): Aleksei Berezutski (CSKA Moscou/RUS), Vasili Berezutski (CSKA Moscou/RUS), Sergei Ignashevich (CSKA Moscou/RUS), Georgi Shchennikov (CSKA Moscou/RUS), Igor Smolnikov (Zenith Saint-Petersbourg/RUS), Roman Shishkin (Lokomotiv Moscou/RUS)

Milieux (11): Aleksandr Golovin (CSKA Moscou/RUS), Roman Shirokov (CSKA Moscou/RUS), Denis Glushakov (Spartak Moscou/RUS), Oleg Ivanov (Terek Grozny/RUS), Pavel Mamaev (Krasnodar/RUS), Dmitry Torbinsky (Krasnodar/RUS), Aleksandr Samedov (Lokomotiv Moscou/RUS), Oleg Shatov (Zenith Saint-Petersbourg/RUS), Artur Yusupov (Zenith Saint-Petersbourg/RUS), Dmitri Kombarov (Spartak Moscou/RUS), Roman Neustädter (Schalke 04/GER)

Attaquants (3): Artyom Dzyuba (Zenith Saint-Petersbourg/RUS), Aleksandr Kokorin (Zenith Saint-Petersbourg/RUS), Fyodor Smolov (Krasnodar/RUS).

Principaux forfaits: Alan Dzagoev (CSKA Moscou/RUS), Igor Denisov (Dinamo Moscou/RUS), Yuri Zhirkov (Zénit Saint-Péterbourg/RUS), Denis Cheryshev (FC Valence/ESP)

(NewsXpress)

Ton opinion