Fusillade à Altstätten (SG): Les cinq suspects remis en liberté
Actualisé

Fusillade à Altstätten (SG)Les cinq suspects remis en liberté

Deux hommes ont été blessés à la mi-février lors d'une fusillade dans un hangar abritant une plantation de cannabis. Tous les suspects arrêtés dans cette affaire ont été relâchés.

par
Qendresa Llugiqi/ofu
1 / 3
Deux hommes, âgés de 36 et de 44 ans, ont subi de graves blessures dans un échange de tirs à Altstätten (SG), dans la nuit de dimanche à lundi (du 15 au 16 février 2015).

Deux hommes, âgés de 36 et de 44 ans, ont subi de graves blessures dans un échange de tirs à Altstätten (SG), dans la nuit de dimanche à lundi (du 15 au 16 février 2015).

Les faits se seraient déroulés dans un hangar situé dans la zone industrielle de la localité saint-galloise. La police a trouvé une grande plantation professionnelle de cannabis à l'intérieur du bâtiment.

Les faits se seraient déroulés dans un hangar situé dans la zone industrielle de la localité saint-galloise. La police a trouvé une grande plantation professionnelle de cannabis à l'intérieur du bâtiment.

Police cantonale saint-galloise

Dans la nuit du 15 au 16 février dernier, un échange de tirs a éclaté dans un hangar situé en pleine zone industrielle d'Altstätten (SG). La pièce abritait une importante plantation de cannabis. Deux hommes, âgés de 36 et de 44 ans, avaient été grièvement blessés. Les forces de l'ordre avaient rapidement interpellé deux personnes impliquées dans la fusillade ainsi que le propriétaire du hangar. Après avoir été soignés à l'hôpital, les deux blessés avaient eux aussi été placés en détention provisoire.

Selon des informations de «20 Minuten», les cinq hommes ont désormais été relâchés. Des recherches de nos collègues alémaniques montrent que l'attaque a eu lieu quelques heures avant que la plantation soit vendues. Les deux agents de sécurité, qui surveillaient la plantation, ont en effet été surpris par deux inconnus aux alentours de 3h20. Ils ont alors immédiatement informé les deux chefs de la plantation avant de se faire tirer dessus. L'un d'entre eux a été touché au ventre, l'autre à plusieurs endroits du corps. Lorsque les deux patrons sont arrivés sur les lieux, ils ont retrouvé les agents de sécurité grièvement blessés, allongés par terre. L'un d'eux était même tombé dans le coma.

Des milliers de plants de chanvre

Contacté, le propriétaire du hangar assure qu'il ne savait pas ce que les deux hommes - auxquels il avait loué son local - cultivaient une plantation de cannabis professionnelle, abritant des milliers de plants de chanvre. Mais des recherches de «20 Minuten» montrent que le propriétaire est non seulement l'ancien patron d'un des chefs de la plantation, mais également son voisin direct à Rapperswil-Jona. Des faits qui laissent présupposer qu'il en savait bien plus que ce qu'il ose avouer.

Le Ministère public de Saint-Gall n'a pas souhaité, mardi, donner davantage de précisions sur l'affaire.

Ton opinion