Actualisé 02.08.2019 à 11:51

Energy Challenge

Les climatiseurs sont des gouffres énergétiques

La consommation d'électricité des systèmes de climatisation est énorme. Il existe des alternatives plus écologiques pour obtenir des températures agréables au bureau.

de
sts
1 / 7
Au travail, non seulement la chaleur est désagréable, mais elle peut aussi entraîner de la fatigue, des étourdissements, des maux de tête ou même des problèmes cardiovasculaires – et donc une réduction des performances. Quand il fait très chaud, de nombreux travailleurs ont de la difficulté à se concentrer.

Au travail, non seulement la chaleur est désagréable, mais elle peut aussi entraîner de la fatigue, des étourdissements, des maux de tête ou même des problèmes cardiovasculaires – et donc une réduction des performances. Quand il fait très chaud, de nombreux travailleurs ont de la difficulté à se concentrer.

Keystone/Ennio Leanza
Les climatiseurs sont utilisés dans de nombreux bureaux cette année. Cependant, leur consommation d'énergie est énorme. Un open space de 500 m2 avec une hauteur sous plafond de 3 m nécessite une puissance de 45 kW. La photo montre la technique de ventilation du Palais fédéral.

Les climatiseurs sont utilisés dans de nombreux bureaux cette année. Cependant, leur consommation d'énergie est énorme. Un open space de 500 m2 avec une hauteur sous plafond de 3 m nécessite une puissance de 45 kW. La photo montre la technique de ventilation du Palais fédéral.

Keystone/Gaetan Bally
L'achat de ventilateurs ne devrait être envisagé que si d'autres mesures ne permettent pas d'obtenir une température agréable sur le lieu de travail.

L'achat de ventilateurs ne devrait être envisagé que si d'autres mesures ne permettent pas d'obtenir une température agréable sur le lieu de travail.

Keystone/Ennio Leanza

En Suisse, en raison du changement climatique, les températures moyennes augmentent et les périodes de chaleur sont à la fois plus longues et plus intenses. Cet été, deux vagues de chaleur ont déjà balayé l'Europe. «Au cours de l'été 2003, il y a eu de nombreux décès dus aux fortes chaleurs, parce qu'on n'était que peu préparés. Pour prévenir de telles situations, il faut mettre en garde contre les longues périodes de chaud. La chaleur est l'un des phénomènes météorologiques les plus dangereux en Suisse, car elle touche une grande partie de la population et il est difficile de se prémunir contre elle», explique la météorologiste Melanie Flubacher dans un interview avec le «20 minutes».

Dans les villes et les agglomérations, où se trouvent la plupart des places de travail, le thermomètre grimpe plus haut qu'à la campagne car il y a moins de végétation et plus de béton. Au travail, non seulement la chaleur est désagréable, mais elle peut entraîner aussi de la fatigue, des étourdissements, des maux de tête ou même des problèmes cardiovasculaires – et donc une baisse des performances. À haute température, de nombreux travailleurs ont de la difficulté à se concentrer et il y a donc plus d'erreurs.

Une puissance de 30 watts par mètre cube est nécessaire

Les climatiseurs sont utilisés dans de nombreux bureaux cette année. Cependant, la consommation d'énergie des systèmes de climatisation est énorme. On suppose qu'une puissance frigorifique de 30 W/m³ est nécessaire. Cela signifie qu'avec 30 watts, 1 mètre cube peut être refroidi en 1 heure. Pour un open space de 500 mètres carrés avec une hauteur de plafond de 3 mètres, une puissance de 45'000 watts (= 45 kilowatts) est nécessaire. Pour illustrer le calcul, on utilise ici un indice de rendement énergétique de 1. Cela signifie que la puissance motrice correspond à la puissance frigorifique. Si le système de climatisation fonctionne 8 heures par jour, la consommation d'énergie pour le refroidissement de l'open space dans notre exemple est de 360 kilowattheures d'électricité.

Selon l'endroit, il peut y avoir en Suisse jusqu'à 100 jours estivaux avec des températures extérieures supérieures à 25°C. Par souci de simplicité, nous supposons que 80% de ces jours d'été sont des jours ouvrables. Si le système de climatisation fonctionnait tous les jours ouvrables à des températures supérieures à 25°C, la consommation d'énergie par bureau et par saison serait déjà d'un peu moins de 30'000 kWh. Selon le portail de statistique Statista, la consommation d'électricité par habitant en Suisse s'est élevée en moyenne à 6'770 kWh en 2018. Le système de climatisation consomme donc plus d'électricité par saison que 4 personnes en 1 an.

Selon l'Office fédéral de l'énergie, les ventilateurs nécessitent nettement moins d'électricité que les climatiseurs pour produire un effet de refroidissement comparable. Les ventilateurs disponibles dans le commerce ont une puissance de 30 à 100 W, les ventilateurs de table de 30 à 50 W et les ventilateurs fixes consomment 50 W. Si 10 ventilateurs de table et 5 ventilateurs sur pied fonctionnent pendant 8 heures chacun dans l'open space, la consommation d'électricité ne serait que de 4,4 à 10,5 kW par jour. Avec 80 jours d'été par an, cela représente une consommation de 352 à 840 kW.

Voici des conseils sur comment refroidir les bâtiments sans climatisation:

Isolation du bâtiment: une maison bien isolée permet de réduire non seulement les coûts de chauffage en hiver, mais protège aussi de la chaleur en été. De plus, les bâtiments avec une façade claire sont moins chauds que ceux avec des murs extérieurs sombres. Une façade verte est encore mieux, car les plantes dégagent de la fraîcheur lors de l'évaporation. Avec ces astuces, il devrait être possible d'avoir 2 à 3°C de moins à l'intérieur qu'à l'extérieur.

Protection du soleil: abaissez les stores avant que les premiers rayons du soleil n'entrent dans le bâtiment. On l'oublie souvent car la chaleur ne dérange pas avant midi. Mais quand les pièces sont déjà chauffées, il est généralement trop tard pour que la température redescende à un niveau agréable. Au travail, il faut déterminer une personne en charge de la protection contre le soleil. Remplacez les stores défectueux. Si les fenêtres exposées au soleil n'ont pas de protections externes, installez-en de nouvelles appropriées. Cela est souvent faisable facilement, et avec un bon rapport coûts-bénéfices.

Aération: en été, l'aération tôt le matin ou tard le soir est le moyen le plus efficace d'amener de l'air frais dans les pièces. La meilleure méthode est la ventilation croisée qui consiste à ouvrir des fenêtres opposées dans le bâtiment pour permettre un renouvellement d'air complet. Dans l'équipe, convenez qui ouvrira les fenêtres tôt le matin et le soir, et à quel moment elles seront à nouveau fermées.

Ventilateur: si aucunes autres mesures ne permettent d'atteindre une température agréable sur le lieu de travail, l'achat de ventilateurs devrait être envisagé. Selon l'Office fédéral de l'énergie, les ventilateurs nécessitent nettement moins d'électricité que les climatiseurs pour produire un effet de refroidissement comparable. Positionnez le ventilateur de façon à éviter qu'il ne souffle, ni ne refroidisse qu'une seule partie du corps. Pour un brassage d'air optimal, le ventilateur peut être placé au sol pour entraîner l'air plus froid vers le haut. Plus la surface balayée est grande, plus l'air déplacé et l'effet sont importants.

Remarque: les exemples de calcul sont basés sur des valeurs moyennes et empiriques. La consommation réelle dépend de facteurs individuels tels que la puissance du moteur du climatiseur sélectionné, l'efficacité énergétique, l'isolation du bâtiment, le nombre de personnes et d'appareils dans la pièce, le comportement de ventilation, l'angle d'ensoleillement, la température extérieure et la température souhaitée. Cet exemple vise à nous inciter à reconsidérer la consommation d'énergie des climatiseurs.

Energy Challenge 2019

L'Energy Challenge est une campagne nationale menée par des entreprises suisses avec le soutien de SuisseEnergie. Son objectif est de mieux faire connaître la thématique de l'énergie à la population suisse et de l'inciter à économiser l'énergie de manière ludique. En tant que partenaire média, 20 minutes se penche sur la thématique de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables avec des reportages, des interviews et des conseils pratiques sur la mobilité, l'alimentation, les appareils électroniques, les voyages et la rénovation énergétique. Retrouvez toutes les informations sur l'Energy Challenge 2019 ainsi que des concours avec des prix d'une valeur totale de 200'000 francs sur l'application officielle disponible sur Android et iOS.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!