Les clopes bannies du banc de touche des stades de foot
Actualisé

Les clopes bannies du banc de touche des stades de foot

La mesure est entrée en vigueur cette saison sur les terrains amateurs et pro. Dans la confusion.

La première victoire dimanche dernier de Pierre-Albert «Gabet» Chapuisat (58 ans) à la tête du FC Sion a été amplement couverte par la presse. Les photos le montraient triomphant une cigarette à la main. N'est-il pas interdit de fumer sur les pelouses suisses, alors que c'est le cas depuis plusieurs années lors des compétitions européennes? L'arbitre du match, Jérôme Laperrière, n'y croit d'abord pas.

Après vérification auprès de sa direction, il répond par l'affirmative. «C'est nouveau. Nous aurions pu lui demander d'éteindre sa cigarette pendant le match ou de la finir dans les gradins. Je l'aurais ensuite mentionné à la Ligue, qui aurait agi en conséquence.»

Depuis cette saison, l'article 17 du règlement de jeu de l'Association suisse de football interdit de fumer dans la zone du banc de touche, seulement, lors des matches. Odilo Bürgy, président de la Commission de discipline de la ligue nationale, contactera prochainement Gabet pour voir ensemble ce qu'il faut faire. «Nous n'avons pas encore de jurisprudence. La fumée, c'est mauvais. Mais nous avons d'autres priorités, comme le hooliganisme.»

Gabet se rappelle avoir fumé «après» le match. Dans tous les cas, il n'est pas le seul à fumer sur un terrain, selon lui. «Si on me demande de ne plus le faire, cela ne me pose aucun problème. Pour l'instant j'ai d'autres choses à faire.»

Dominique Botti

Ton opinion