Actualisé 09.07.2020 à 18:27

Suisse

Les clubs jurassiens adoptent à leur tour le Swiss Night Pass

Après le canton de Vaud, le Jura a décidé également d’utiliser la plateforme save-the-night.ch dès ce weekend.

Les discothèques jurassiennes viennent compléter une liste d'une vingtaine d'établissements nocturnes de Suisse romande.

Les discothèques jurassiennes viennent compléter une liste d'une vingtaine d'établissements nocturnes de Suisse romande.

KEYSTONE

La plateforme annonçait justement cette semaine que, depuis son lancement fin mai, 25'000 pass ont été téléchargés et 10'000 sont utilisés par week-end. Elle disait alors déjà collaborer avec d'autres gouvernements cantonaux afin de généraliser la solution. Celle-ci va permettre d’améliorer la qualité des données récoltées tout en respectant la vie privée des clients des établissements, écrit l'Etat jurassien jeudi dans un communiqué.

Le système a déjà prouvé sa fiabilité. La présentation du pass numérique, à l'entrée par les clients, permet aux organisateurs de collecter les informations de contact de tous les participants et ce de manière sécurisée. L'outil est gratuit pour les clubs, les bars, les discothèques, les événements nocturnes ainsi que pour les utilisateurs.

Simplicité d'usage

Les clients s'enregistrent sur ​save-the-night.ch et reçoivent leur Swiss Night Pass directement par courriel, désormais gratuitement. De leur côté, les organisateurs contactent ​hello@save-the-night.ch et un accès leur est donné pour scanner les cartes numériques avec un téléphone mobile, explique la plateforme.

A l'entrée des établissements, les organisateurs scannent le pass. Une liste de présence est alors automatiquement créée et de manière totalement sécurisée. La consultation de l'historique des visites des clients peut être faite en tout temps.

Trois discos de plus

Les discothèques jurassiennes viennent compléter une liste d'une vingtaine d'établissements nocturnes de Suisse romande, avant tout à Lausanne, mais aussi à La Chaux-de-Fonds, à Nendaz, à Châtel-St-Denis ou Fribourg et même au Tessin, à Locarno. Le pass leur a permis de répondre au pied levé à l'obligation dans certains cantons de vérifier les contacts téléphoniques.

Le Service de l’informatique et le Service de l’économie du canton du Jura ont rencontré jeudi matin les gérants des discothèques actives sur le territoire cantonal afin de leur présenter cette solution. Un premier test sera effectué ce week-end dans les trois discothèques du canton. S’il est satisfaisant, le système pourrait être étendu aux bars et aux autres établissements de restauration, précise l'Etat jurassien.

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
23 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Vieux Réac

10.07.2020 à 11:00

C'est fait pour dormir, la nuit.

Vodois

10.07.2020 à 09:11

Y'a des clubs et des discos dans le Jura? J'ai appris un truc.

Dids

10.07.2020 à 08:20

Pauvre resaurateurs, vous avez pas le sentiment que l'on se fout de votre g.....? A quand le Swiss bouffe pass?