Football: Les clubs romands sont heureux de leurs emplettes
Actualisé

FootballLes clubs romands sont heureux de leurs emplettes

Loin des sommes dépensées par les cadors européens, les équipes de l'Ouest du pays ont également remodelé leurs effectifs.

par
Robin Carrel
Christian Constantin grimace, mais la situation du FC Sion est moins dramatique que celle du LS.

Christian Constantin grimace, mais la situation du FC Sion est moins dramatique que celle du LS.

Le club qui s'est le plus démené avant lundi soir, date butoir pour les engagements de joueurs en provenance de l'étranger, est le Lausanne-Sport.

Le club vaudois, lanterne rouge de Super League a recruté quatre éléments la semaine dernière et donné un peu d'espoir à Laurent Roussey. «On s'est renforcé dans les domaines où on péchait, a indiqué le coach de la Pontaise. Pascal Feindouno est un artiste. Yoric Ravet est combatif et peut jouer des deux côtés sur les ailes. Yaya Banana amènera de la présence athlétique et pourra aussi jouer en milieu défensif. Finalement, Pierluigi Tami (ndlr: sélectionneur de la Suisse M21) m'a renseigné sur Rolf Feltscher et l'a comparé à Michael Lang (latéral de GC, récemment appelé sous les drapeaux avec l'équipe A).»

Servette n'en a peut-être pas terminé avec ses courses. «Le marché s'est bien passé, a souri Loïc Favre, le directeur sportif de l'équipe de Challenge League. Nous avons pu engager à la dernière minute le jeune Togolais Placca Fessou Euloge et sommes contents du groupe à disposition. On va voir s'il est possible de compenser le départ de François Moubandje à Toulouse.» Le marché entre clubs suisses est en effet encore ouvert jusqu'à la fin du mois de septembre.

Christian Constantin, lui, a fait du Constantin: «Les recrues, c'est comme les melons, il faut attendre de les ouvrir pour savoir ce qu'il y a dedans.» Cette année, au moins, le FC Sion a évité les pépins devant les tribunaux...

Ton opinion