Actualisé 03.03.2008 à 21:13

Les colonnes de bière dans le collimateur de la police

Les bars vaudois qui servent des colonnes de 3, 5 et 10 litres de bière sont priés de mieux surveiller leurs clients.

«C'est bel et bien un souci», concède le chef de la police cantonale du commerce, Marc Tille. Forte de l'actuelle législation fédérale et des lois cantonales en matière de vente d'alcool et de prévention, la police s'inquiète de la façon de consommer massivement de la bière aux Brasseurs. Ces établissements publics la servent dans une colonne de 5 ou 10 litres, quel que soit le nombre de clients à table. «A partir d'un moment, le serveur ou le gérant a l'obligation de ne plus servir d'alcool quand le client semble trop éméché. Il s'agit d'éviter des dangers de toutes sortes une fois qu'il quitte le bar. Comment vérifier cela quand on vend d'un coup de telles colonnes d'alcool à deux ou trois individus seulement?»

Une rencontre a eu lieu en octobre avec les directeurs des Brasseurs de Lausanne et de Nyon, pour les sensibiliser au problème. Patron du bistrot lausannois, Didier confirme les mesures adoptées en accord avec la police pour éviter des abus. «On a placardé à l'entrée une annonce avertissant nos clients que nos serveurs se réservent le droit de ne pas leur vendre de colonnes. On ne sert pas 10 litres de bière à moins de 6 clients.» Les colonnes de 10 litres vont être retirées à terme. Et les prix ne sont pas cassés selon la quantité. «On va établir un bilan ensemble dans quelques mois», déclare Marc Tille.

Frédéric Nejad

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!