Les Colts ont dégommé les Bears
Actualisé

Les Colts ont dégommé les Bears

FOOTBALL AMERICAIN – Indianapolis a remporté le 41e Superbowl, en battant Chicago 29-17, sous une forte pluie, hier à Miami.

Les Colts ont soulevé le deuxième trophée de leur histoire, après celui de 1971, alors que la franchise évoluait à Baltimore. Tombées pendant près de quatre heures, les trombes d'eau ont rendu la rencontre médiocre techniquement mais très intense grâce à l'incertitude liée aux glissades et aux pertes de balle.

Favoris, notamment en raison de leur quarterback Manning – désigné meilleur joueur de la partie –, les Colts n'ont pourtant pas dégainé les premiers. Dès le coup d'envoi, Hester récupérait le ballon dans son camp et filait dans l'en-but adverse pour le premier touchdown de la rencontre, après 14 secondes de jeu seulement. Le rookie de Chicago a parcouru pas moins de 92 yards... Du jamais vu dans l'histoire du Superbowl. Malgré encore deux touchdowns dans le 1er quart-temps, la suite n'a été qu'une succession de maladresses. A la décharge des acteurs, la pluie a vite transformé le ballon en savonnette. Le 2e quart a été du même acabit, à la différence que les Colts prenait pour la 1re fois l'avantage (16-14) grâce à leur 2e essai du match. Indianapolis n'a dès lors plus été dépassé par son adversaire. Une interception de Hayden dans son propre camp, transformée en touchdown à la 49e, a même tué tout suspense. Le coach Dungy est devenu le 1er entraîneur afro-américain à soulever le trophée.

(si)

Ton opinion