Actualisé 21.12.2016 à 12:51

Syrie

Les combats s'intensifient dans le nord du pays

Les affrontements font rage autour d'Al Bab entre les rebelles soutenus par la Turquie et l'organisation Etat islamique.

1 / 150
Malgré la trêve humanitaire, les violences entre l'armée syrienne et les insurgés ont repris dans la Ghouta orientale. (Mercredi 28 février 2018)

Malgré la trêve humanitaire, les violences entre l'armée syrienne et les insurgés ont repris dans la Ghouta orientale. (Mercredi 28 février 2018)

AFP
Les Etats-Unis ont commencé à livrer des armes aux combattants kurdes contre l'EI dans le nord de la Syrie, au grand dam d'Ankara. (Mardi 30 mai 2017)

Les Etats-Unis ont commencé à livrer des armes aux combattants kurdes contre l'EI dans le nord de la Syrie, au grand dam d'Ankara. (Mardi 30 mai 2017)

Keystone
Des frappes de la coalition ont visé des immeubles d'habitation à Mayadine, dans l'est de la Syrie, faisant 35 civils morts. (Jeudi 25 mai 2017)

Des frappes de la coalition ont visé des immeubles d'habitation à Mayadine, dans l'est de la Syrie, faisant 35 civils morts. (Jeudi 25 mai 2017)

Keystone

Dans un communiqué, les militaires affirment que les forces rebelles, qui assiègent Al Bab depuis des semaines, ont quasiment établi leur contrôle sur un secteur en hauteur situé autour de l'hôpital de la ville. D'après l'état-major, cette colline est utilisée par l'EI pour entreposer armes et munitions. Quatre soldats turcs ont été tués, ainsi qu'une quarantaine de djihadistes, a déclaré l'armée turque.

«Lorsque cette zone aura été capturée, l'emprise de Daech sur Al Bab sera brisée dans une large mesure», dit l'armée en employant l'acronyme arabe de l'EI. «Les combats se poursuivent intensivement dans le secteur».

Pertes turques

Quatre soldats turcs ont péri et 15 autres ont été blessés, dont certains grièvement, dans les affrontements, selon le bilan fourni par les militaires. La Turquie a perdu une vingtaine d'hommes depuis le déclenchement fin août de son opération «Bouclier de l'Euphrate» en Syrie, destinée à repousser à la fois les djihadistes de l'EI et les milices kurdes de la zone frontalière.

L'aviation turque a par ailleurs mené mercredi matin plusieurs frappes aériennes. Celles-ci ont détruit 24 positions de l'EI et fait plus de 40 morts, selon les estimations de l'armée, qui ajoute avoir tué une quinzaine de djihadistes au cours des 24 heures précédentes.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), qui suit le conflit quotidiennement, a signalé de violents combats en bordure sud-ouest d'Al Bab. Selon lui, les frappes aériennes turques sur cette zone ont tué sept personnes et quinze rebelles pro-turcs.

L'agence de propagande de l'EI, Amaq, a pour sa part affirmé que les djihadistes avaient mené une attaque suicide contre des rebelles syriens et des militaires turcs à l'ouest d'Al-Bab. Elle n'a toutefois pas avancé de bilan. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!