Actualisé 11.07.2007 à 07:48

Les commerçants font déjà grise mine

STANDS – Le mauvais temps plombe les recettes des marchands installés sur les quais. «Le chiffre d'affaires est trois à quatre fois moins important quand il pleut», constatait hier un vendeur de peluches.

«Les clients préfèrent acheter des chinoiseries pas chères. Il faut beaucoup de passage pour amortir les frais», surenchérissait une bijoutière en fermant prématurément son stand. Si le moral n'était pas au beau fixe près de la place de l'Eurovision, l'absence de clients n'a pas donné le blues à tout le monde. «On a beaucoup moins de vols à l'étalage et de racaille à surveiller», confiait un habitué. «On prend plus de temps pour les gens», glissait au même moment un vendeur de raclette ravi des facéties de la météo.

(gam)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!