Canicule en Europe: «Les conditions restent extrêmes aujourd'hui»
Actualisé

Canicule en Europe«Les conditions restent extrêmes aujourd'hui»

Les fortes chaleurs ont déclenché de nombreux incendies en Espagne, tandis que le vignoble a été complètement brûlé dans le sud de la France.

1 / 25
La Suisse va très probablement connaître son troisième été le plus chaud depuis le début des mesures. (Vendredi 23 août 2019)

La Suisse va très probablement connaître son troisième été le plus chaud depuis le début des mesures. (Vendredi 23 août 2019)

Keystone
Selon une étude parue dans la revue Nature Geoscience, les périodes de sécheresse dans les pays du sud tendent à accentuer les vagues de chaleur en Europe. (Mardi 20 août 2019)

Selon une étude parue dans la revue Nature Geoscience, les périodes de sécheresse dans les pays du sud tendent à accentuer les vagues de chaleur en Europe. (Mardi 20 août 2019)

Keystone
Près de 400 personnes de plus que les moyennes normales de saison sont mortes aux Pays-Bas pendant la canicule record qui a frappé l'Europe en juillet. (Vendredi 9 août 2019)

Près de 400 personnes de plus que les moyennes normales de saison sont mortes aux Pays-Bas pendant la canicule record qui a frappé l'Europe en juillet. (Vendredi 9 août 2019)

Keystone

Après des records vendredi dans le sud de la France, à près de 46°C, la chaleur hors norme pour juin est remontée vers le nord au sixième jour de la canicule. Un rafraîchissement est espéré dimanche.

«Coup de chalumeau»

Pour l'instant, au moins huit décès ont été signalés dus à la chaleur en France (quatre, plus une personne en situation d'urgence absolue), en Espagne (deux) et en Italie (deux). Il s'agit souvent de personnes âgées, ou d'ouvriers travaillant sur des chantiers. Mais ce bilan est susceptible d'évoluer, certains décès signalés samedi par les localités remontant déjà à plusieurs jours.

La canicule, d'une intensité exceptionnelle pour un mois de juin, a provoqué de nombreux incendies de végétation, obligeant parfois à évacuer les maisons, et d'importants dégâts déjà visibles sur les vignobles du sud de la France. Près de Montpellier, les professionnels évoquent «un coup de chalumeau», ou de «sèche-cheveux», comme l'exprime une vigneronne, Catherine Bernard.

Plan canicule de la Protection civile.

Les aînés sous surveillance pendant la canicule

«Les vignes ont grillé, les arbres de Judée sont complètement séchés... ça arrive parfois au début de l'automne, au sortir de l'été», raconte-t-elle, bouleversée. Jamais un 29 juin.

«Ca fait 30 ans que je suis vigneron. Je n'avais jamais vu une vigne brûlée par un coup de chaud comme hier», affirme également Jérôme Despey, viticulteur et vice-président du principal syndicat agricole français.

Vendredi, Météo-France a enregistré 45,9°C dans le département du Gard - autant qu'une «journée d'août normale dans la Vallée de la Mort» en Californie, selon Météo-France.

Vague d'incendies

Ces très fortes chaleurs qui arrivent du Sahara ont provoqué une quarantaine d'incendies et de départs de feu, qui ont ravagé plus de 600 ha et une dizaine de maisons dans le Gard, et ont mobilisé 750 pompiers.

Mais c'est surtout en Espagne, où le thermomètre dépassait encore largement les 36°C dans la majeure partie du pays samedi, et même 40° à Madrid et dans le sud, que les flammes ont été les plus destructrices.

Un foyer qui s'est déclenché vendredi soir près de la ville d'Almorox (centre) a dévasté au moins 1600 ha, selon les pompiers. Le feu a gagné la région de Madrid et celle de Tolède à 60 km, où il a fallu faire appel à des canadairs.

En Catalogne (nord-est), le vaste incendie qui s'était déclaré vendredi matin a enfin été contenu et se trouvait «en cours de stabilisation» samedi, selon le gouvernement régional qui surveille toujours avec anxiété les dernières braises.

«Les conditions restent extrêmes aujourd'hui et les prochaines heures seront décisives» ajoute-t-il dans un communiqué.

Rafraîchissement en France

En France, ce samedi devrait cependant être la dernière journée de surchauffe, avec encore 36° à Paris dans l'après-midi. Mais la chaleur sera encore forte dimanche en Allemagne, où on redoute des records de 39°C, après 29 à 36 °C samedi. Il faudra attendre lundi pour voir les températures redescendre.

Selon les services spécialisés allemands, la moyenne des températures de juin dans le pays est déjà de 4 degrés supérieure à celles de la période internationale de référence 1981-2010.

Des températures élevées étaient également toujours attendues en Italie, avec 35°C en Toscane et dans le Latium, dans l'ouest. En deçà cependant des records des derniers jours pour un mois de juin: jusqu'à 40°C dans le Piémont, en Italie, et déjà 38,9°C enregistré jeudi en République tchèque ou 38,6°C en Allemagne. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion