Actualisé 24.10.2009 à 07:29

Etats-UnisLes conducteurs non anglophones amendés à Dallas

Au moins 39 personnes se sont vu infliger des amendes au prétexte qu'elles ne parlaient pas anglais à Dallas.

Le chef de la police de la ville a présenté vendredi des excuses à la communauté hispanique et hispanophone pour cet incident.

«J'ai été surpris, pour ne pas dire stupéfait, de voir que cela pouvait se produire dans une ville comme Dallas car nous sommes une ville très très diverse», a déclaré David Kunkle, au cours d'une conférence de presse.

L'affaire a été rendue publique lorsqu'une femme s'est présentée au tribunal pour contester une amende qui lui avait été infligée par un jeune policier au motif qu'elle était «une conductrice ne parlant pas anglais».

M. Kunkle a expliqué que ses services avaient vérifié leurs dossiers et trouvé 38 autres cas d'amendes pour des faits similaires, rédigées au cours des trois dernières années par six policiers différents. Il a indiqué que toutes les personnes verbalisées à tort seraient remboursées, et que des poursuites étaient à l'étude contre les policiers trop zélés.

Il a cependant expliqué qu'il pouvait s'agir de la part des policiers d'une mauvaise interprétation de la loi de l'Etat du Texas, qu'ils ont pu confondre avec une directive fédérale demandant aux conducteurs de véhicules commerciaux d'avoir une connaissance suffisante de l'anglais.

La police de Dallas n'a ni les capacités ni l'intention de tester le niveau d'anglais des conducteurs, a-t-il affirmé.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!