Carnaval: Les confettis se sont mêlés à la neige
Actualisé

CarnavalLes confettis se sont mêlés à la neige

Les confettis se sont mêlés aux flocons de neige samedi lors des festivités carnavelesques à Berne, Bienne et Genève par exemple. Le plus grand de Suisse, celui de Bâle, débute lundi à 04h00.

1 / 75
Plus de 13'000 personnes ont assisté au grand cortège des Brandons de Payerne (VD) dimanche après-midi.

Plus de 13'000 personnes ont assisté au grand cortège des Brandons de Payerne (VD) dimanche après-midi.

Keystone/Christian Brun
Payerne (VD).

Payerne (VD).

Keystone/Christian Brun
Payerne (VD).

Payerne (VD).

Keystone/Christian Brun

Le carnaval a rythmé le week-end des villes de Bienne (BE), Payerne (VD), Genève, Zurich et Berne. Les flocons se sont mêlés aux confettis. Le plus grand carnaval de Suisse, celui de Bâle, débute lundi à 04h00.

Dans la capitale fédérale, le grand cortège a attiré samedi des milliers de personnes, malgré la grisaille et sous une neige très humide. Un public de tout âge est venu découvrir la cinquantaine de fanfares «guggenmusik» et autres groupes costumés assourdissants qui ont paradé l'après-midi dans les rues de la vieille ville.

Comme le veut la tradition, le défilé du troisième plus grand carnaval de Suisse s'est clos par un concert sur la Place fédérale. Le public était plus clairsemé qu'à l'accoutumée, météo oblige.

Enfants à l'honneur à Bienne

Le carnaval de Berne, qui existe depuis 1982, a officiellement commencé il y a 115 jours. Son coup d'envoi a consisté en la libération de l'ours, enfermé dans une cage de la Tour des prisons («Käfigturm»). Mais la fête en soi a débuté jeudi.

A Bienne aussi, les festivités ont battu leur plein. Les fous ont pris le pouvoir mercredi soir déjà, lors de la remise des clés de la ville par le maire au Prince Reto 1er. Les enfants étaient à l'honneur samedi, avec leur propre cortège, alors que le grand cortège du carnaval biennois a déroulé ses fastes dimanche après-midi.

Jacuzzi géant à Genève

A Genève, les organisateurs ont invité les fêtards à piquer une tête dans le lac lors du 4e carnaval des Bains des Pâquis samedi. Une baignade fort confortable malgré le froid hivernal: un énorme jacuzzi installé dans les flots lacustres proposait une eau à 32 degrés, chauffée au bois.

Pour honorer le thème de cette année, la BD, les costumes rivalisaient d'ingéniosité. Un Marsupilami a fait sensation de même que Tintin et toute sa bande, ou encore Obélix.

A la tombée de la nuit, le Bonhomme Hiver a été solennellement emmené au milieu des Bains. Il a péniblement brûlé, signe peut-être que l'hiver est loin d'être terminé. La soirée s'est poursuivie avec un défilé de costumes, un feu d'artifice et un grand bal animé par un DJ.

Affluence en baisse à Payerne

Dimanche, c'etait au tour de Zurich de s'enflammer. Une quarantaine de groupes pour un total de 1500 participants ont défilé au centre-ville, «guggenmusik», sorcières et troupes de danse sud-américaines, notamment. A Winterthour (ZH), Glaris et Langenthal (BE), les fous avaient également pris possession des rues.

Dans la Broye vaudoise, plus de 13'000 personnes ont assisté au grand cortège des Brandons de Payerne (VD) dimanche après-midi, soit environ 5000 de moins que l'an dernier, année record. La faute à la météo, expliquent les organisateurs.

«Nous sommes tout de même très contents. Dimanche matin, il pleuvait et neigeait encore à Payerne», a expliqué à l'ats le porte-parole de la manifestation, Sébastien Galliker.«C'est un bilan ensoleillé malgré le froid polaire», poursuit-il en clin d'oeil à la thématique de cette 120e édition placée sous le signe de «L'âge des glaces». Treize groupes et chars ont défilé et quatorze «guggenmusik».

A l'occasion de cette édition anniversaire, les organisateurs ont également mis sur pied un cortège nocturne qui a rencontré un franc succès samedi.

Bâle: début lundi 04h00

Le carnaval de Bâle, le plus grand de Suisse, sera lancé lundi avec le «Morgestraich». A 04h00, toutes les lumières de la ville seront éteintes pour laisser la place aux cliques et à leurs grandes lanternes.

Les voisins de Bâle-Campagne ont eux lancé leurs festivités dimanche, notamment à Liestal, Sissach ou Pratteln. Les régions catholiques du demi-canton avaient pour leur part festoyé la semaine passée. (ats)

Ton opinion