Football: Les confidences de Neymar
Publié

FootballLes confidences de Neymar

Dans un entretien au magazine «Gaffer», Neymar s’est ouvert sur les doutes qui l’ont parfois entouré dans sa carrière.

par
Sport-Center
Neymar s’est parfois posé de sérieuses questions sur la suite de sa carrière.

Neymar s’est parfois posé de sérieuses questions sur la suite de sa carrière.

AFP

N’est pas Neymar qui veut. Footballistiquement d’une part, cela va de soi, mais aussi dans la gestion de la pression qui l’entoure au quotidien. Depuis son adolescence, le Brésilien aimante les regards et génère des attentes démesurées. Ses faits et gestes sont commentés avec autant de ferveur tant sur le terrain qu’en dehors.

Dernier exemple en date: l’affaire du «mégaréveillon», qui a généré un flot de réactions passionnées énorme à travers le monde, poussant jusqu’à l’ouverture d’une enquête et contraignant le principal intéressé à s’exprimer publiquement.

Dans un entretien au magazine Gaffer, Neymar s’est confié sur sa situation d’icône et ce que cela engendre. Un statut dont il assure s’accommoder: «La liberté Je ne la connais peut-être pas comme toi, mais je l’ai à ma façon. Je ne peux pas faire des choses que tout le monde peut faire, mais maintenant que je suis plus âgé, j’essaie de me rapprocher de ce genre de vie. J’aime être normal, j’aime faire les choses que font mes amis. J’aime vivre de manière paisible. Je sais que mon nom attire l’attention, alors j’essaie de l’utiliser dune manière qui représente la positivité à la fois sur et en dehors du terrain.»

Le numéro 10 du PSG affirme également n’avoir «jamais ressenti de pression. Bien au contraire, je suis une personne qui peut facilement gérer la pression. [] Je sais que quand je joue, je dois le faire différemment, je dois me donner à 100% parce que c’est ce que tout le monde attend.»

Une fois, j’ai atteint le point de me demander pourquoi je devrais continuer à jouer si les gens n’aimaient pas ça

Neymar, attaquant du Brésil et du PSG.

Toutefois, cette confiance et cette force mentale qu’il entretient ne le rendent pas totalement hermétique aux critiques. Dans la même interview, le «Ney» concède avoir nourri, parfois, des doutes sur la suite de sa carrière. «Je ne perdrai jamais la passion du football, mais j’ai eu des moments où je voulais arrêter de jouer, dit-il. Une fois, j’ai atteint le point de me demander pourquoi je devrais continuer à jouer si les gens n’aimaient pas ça. J’avais l’habitude de rentrer chez moi bouillonnant, de me souvenir de tout ce que j’avais fait pour m’amener ici. L’amour que j’ai pour le football et toutes ces choses m’ont calmé et m’ont ramené à la réalité. Parce que je suis très chanceux. Vraiment. J’ai accompli beaucoup de choses dans ma carrière qui nous ont rendus, ma famille et moi, incroyablement heureux.»

À 28 ans, Neymar renvoie aujourd’hui la sensation d’un homme en paix avec ses tourments. Il s’est ressaisi après un été 2019 agité où, désireux de revenir à Barcelone, il s’était mis les supporters parisiens à dos. À tel point qu’une prolongation dans la capitale française semble en bonne voie. Suffisant pour l’éloigner définitivement de ses sentiments noirs?

Ton opinion

10 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Pouaff

18.01.2021, 13:49

Sinistre individu...

le danseur

18.01.2021, 09:43

Ses parents ont dû lui apprendre à se rouler dans le sable ! Des gestes qu'il n'oublie pas.

Gérard Filochard

18.01.2021, 09:04

Qu'on laisse tranquille ce petit bonhomme