05.11.2020 à 09:39

SuisseLes consommateurs n’ont pas retrouvé le moral

L’indice du climat de consommation, compilé par le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco), montre que les consommateurs suisses ont le moral dans les chaussettes en octobre.

Dans ce contexte d’incertitudes, les Suisses ne sont pas prêts à délier leur bourse pour effectuer des achats importants (-16 points). (archives)

Dans ce contexte d’incertitudes, les Suisses ne sont pas prêts à délier leur bourse pour effectuer des achats importants (-16 points). (archives)

KEYSTONE/EPA/ANDREJ CUKIC

Les consommateurs helvétiques sont toujours déprimés face à la pandémie de coronavirus et aux incertitudes économiques qu’elle entraîne. La situation ne devrait guère s’améliorer, avec des attentes moroses pour la conjoncture et sur le front de l’emploi.

L’indice du climat de consommation, compilé et publié jeudi par le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco), s’affichait en négatif de 13 points en octobre, après -12 points au dernier pointage en juillet. Ce baromètre avait enregistré un creux historique en avril à -39,3 points, au plus fort de la première vague de Covid-19.

«Les attentes concernant l’évolution future de l’économie dans son ensemble ne se sont guère améliorées depuis le mois de juillet», ont ajouté les économistes fédéraux. L’indice correspondant s’est établi à -14 points.

La retenue des consommateurs s’explique également par leurs craintes liées à l’emploi. «Les personnes interrogées considèrent que la situation sur le marché de l’emploi est très défavorable», a souligné le Seco. L’indice dans ce domaine s’est établi à 112 points, proche du niveau historique atteint lors de la crise financière de 2008.

Les perspectives financières des ménages ne sont pas plus optimistes, les attentes stagnant à ce sujet (-7 points).

Dans ce contexte d’incertitudes, les Suisses ne sont pas prêts à délier leur bourse pour effectuer des achats importants (-16 points).

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
21 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

A gogo

06.11.2020 à 11:41

On attend toujours les bons d'achat proposés par les villes dont la belle Lausanne

Sainte Croissance infinie

05.11.2020 à 13:25

Alors que la surconsommation au détriment de la nature est la raison principale de cette pandémie! Les économistes n’ont toujours pas compris qu’il ne peut y avoir de croissance matérielle infinie dans un monde aux ressources physiques finies...

papa poule

05.11.2020 à 13:08

comme si la consommation était notre salut... ben maintenant qu'on à l'esprit libre pour d'autres activités, un peu plus intellectuelles, passons à autre chose. Après, ceux qui semblent socialisés grâce à la consommation et aux heures passées dans les commerces prendront conscience de leur état de dépendance créé par leur vide existentiel.