Actualisé 04.02.2009 à 21:07

Santé des consommateurs

Les contrôles d'aliments douteux explosent à Berne

Un commerce alimentaire sur cinq inspecté l'an dernier dans le canton présente un risque pour la santé.

Les contrôleurs bernois des denrées alimentaires n'ont pas chômé l'an dernier. Ils ont passé sous la loupe 5000 établissements publics et magasins. Près de 80% d'entre eux n'étaient pas en règle. Pire, dans près de 50 cas il aurait pu y avoir des risques importants pour la santé des consommateurs.

La raison de ce nombre élevé de cas tient au changement d'organisation du service du contrôle des denrées. Auparavant, 200 bureaux communaux étaient chargés des visites. Depuis le début de 2008, une équipe de quinze personnes ne s'occupe que de cela. Les inspecteurs sont d'anciens patrons de cafés et restaurants, des boulangers ou encore des bouchers qui connaissent bien le sujet.

Dans les cantons de Vaud et de Genève, les contrôles ne sont plus effectués par les communes. Une dizaine de collaborateurs du service vétérinaire s'en chargent toute l'année. «A l'époque du changement de système, un nombre plus important d'infractions avaient aussi été constatées», commente le chimiste cantonal, Bernard Klein.

Son homologue genevois, Patrick Edder, ne s'étonne pas des chiffres bernois. Pour lui aussi la professionnalisation du contrôle explique cette augmentation d'infractions. De plus, il annonce que le nombre de contrôleurs va passer de neuf à onze professionnels.

jbm/cpa/sha

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!