NRJ 12: Les coulisses de «Allô Nabilla» dévoilées
Actualisé

NRJ 12Les coulisses de «Allô Nabilla» dévoilées

Prévue pour novembre, l'émission de la bimbo a beau être une téléréalité, elle sera en fait le fruit d'une réalisation bien maîtrisée.

par
mja

La bande-annonce de «Allô Nabilla» a atteint plus de un million de vues sur Youtube.

La première saison n'a pas encore été diffusée que la deuxième est d'ores et déjà en tournage. Et la 3e devrait suivre sous peu. Autant dire que les producteurs sont convaincus que Nabilla et sa famille vont assurer le show et les audiences.

Mais hors de question toutefois pour la boîte de prod La Grosse Equipe de laisser toute la clique Benattia vagabonder à son gré, sans aucun scénario. «Public» a dégoté un docu­ment réservé aux cameramen, dévoilant les consignes pour le tournage de la saison 2. Constituée de treize épisodes, celle-ci relatera l'installation de Nabilla et de Thomas à Paris, en «mode docu», peut-on lire. Sauf que le «documentaire» prendra bien vite des allures de fiction: «Attention, si une séquence se révèle pauvre au tournage, vous devrez dégainer des stimuli», est-il par exemple indiqué aux équipes de tournage.

«Filmez même s'ils ne veulent pas!»

«Nous mettrons toujours un personnage dans la confidence de ce que nous attendons», rapporte encore le document. Quant aux autres, ils devront rester «naturels» afin de garder la «spontanéité» des personnages. Observer, agir et maîtriser semblent donc être les mots-clés de La Grosse Equipe. Heureusement pour la production, l'ennui ne devrait de toute façon pas faire partie du show.

En réunissant tous les proches de la bimbo, à savoir sa mère, sa grand-mère, son frère, l'ex-copine de son frère, son beau-père, son copain Thomas, la mère de ce dernier et bien d'autres, «Allô Nabilla» devrait réserver quelques scènes mémorables. Crises de colère, de rire, d'émotion, de jalousie: rien ne devrait passer à la trappe. «S'ils ne veulent pas que vous filmiez, vous filmez quand même!», continue le document.

Quant à savoir si ces séquences seront naturelles et spontanées ou le résultat de «stimuli» dégainés par les cameramen, difficile d'en avoir le cœur net…

Ton opinion