Hôpital fribourgeois: Les coups de bistouri la nuit, c'est fini à Riaz
Actualisé

Hôpital fribourgeoisLes coups de bistouri la nuit, c'est fini à Riaz

Hôpital fribourgeois a annoncé mercredi un déficit de 14,6 millions de francs. Parmi les mesures d'économie annoncées figure la fermeture du bloc opératoire de Riaz entre 19h30 et 7h.

par
apn
Les opérations chirurgicales nocturnes de l'hôpital de Riaz vont être transférées vers le site de Villars-sur-Glâne.

Les opérations chirurgicales nocturnes de l'hôpital de Riaz vont être transférées vers le site de Villars-sur-Glâne.

Keystone

Le conseil d'administration de l'Hôpital fribourgois (HFR) a présenté mercredi des comptes 2017 avec un déficit de 14,6 millions de francs. «Nous avons été surpris par la vitesse de la dégradation», admet Philippe Menoud, le président du conseil d'administration.

Parmi les mesures d'économie annoncées pour arrêter l'hémorragie financière figure notamment la suppression des opérations chirurgicales nocturnes sur le site hospitalier de Riaz, en Gruyère. Selon les quotidiens «La Gruyère» et «La Liberté» de jeudi, de 19h30 à 7h, les cas critiques seront transférés à Villars-sur-Glâne. Cette décision devrait être effective dès l'automne prochain. En 2017, il y a eu 120 opérations de nuit au bloc opératoire de Riaz. Ce qui, aux yeux du conseil d'administration, n'est pas suffisant.

Les salaires menacés, les syndicats grondent

Pour retrouver les chiffres noirs, les dirigeants ont également annoncé le gel des recrutements. Les départs ne seront pas ainsi remplacés. De gros nuages noirs planent aussi sur les salaires des employés de l'HFR. Selon un rapport confidentiel qui a fuité dans la presse, comparativement à 75 autres hôpitaux et cliniques du pays, Fribourg à un niveau de salaire supérieur de 7,9% à la moyenne.

Les syndicats ont réagi vivement. Selon eux, baisser les salaires va entraîner le chaos, avec une vague de départs au sein du personnel compétent.

Ton opinion