Les cours d’eau genevois sont plus à sec que jamais

Publié

GenèveLes cours d’eau genevois sont plus à sec que jamais

L’Office cantonal de l’eau s’alarme. Le débit des rivières est au plus bas, alors que leur température est trop élevée.

Depuis trois semaines, la Drize est alimentée en eau potable pour sauver les poissons.

Depuis trois semaines, la Drize est alimentée en eau potable pour sauver les poissons.

Lucien FORTUNATI -TDG

Les cours d’eau genevois sont au plus mal en raison de la sécheresse. Depuis lundi, par exemple, le débit de l’Allondon, de la Versoix et de l’Aire est trois fois moindre que leur étiage habituel, soit leur niveau annuel moyen le plus bas, relève l’Office cantonal de l’eau dans son bulletin de lundi, que cite la «Tribune de Genève». La situation est encore pire que la semaine précédente. Toutes les rivières du canton sont concernées, hormis le Rhône et l’Arve. Depuis trois semaines, la Drize est ainsi artificiellement alimentée en eau potable pour éviter une hécatombe de poissons. Ceux-ci souffrent particulièrement en raison de la chaleur, notamment les salmonidés, pour qui une température excédant 25 degrés devient mortelle. Or, le Rhône pointe à 26 degrés.

En Suisse, les cours d’eau du Plateau sont dans un état critique dû à la sécheresse qui se prolonge (3 août 2022)
(jef)

Ton opinion

78 commentaires