Vague de chaleur: Les cours d’eau suisses aussi menacés par la sécheresse

Publié

Vague de chaleurLes cours d’eau suisses aussi menacés par la sécheresse

Le manque de pluie et l’épisode caniculaire annoncé ces prochains jours vont faire souffrir les nappes phréatiques et les rivières.

Le haut du cours de la rivière Töss dans le canton de Zurich a connu plusieurs épisodes d’assèchement.

Le haut du cours de la rivière Töss dans le canton de Zurich a connu plusieurs épisodes d’assèchement.

20 min/Ela Çelik

Pour la deuxième fois en un mois, des records de température pourraient être battus ces prochains jours en Suisse. Si l’Espagne, le Portugal et la France sont déjà touchés par une vague de chaleur depuis le début de la semaine, la barre des 30 degrés doit être franchie dès mercredi chez nous. Le danger d’incendie de forêt est déjà porté à «fort» dans une partie du Tessin et en Valais. La canicule devrait se poursuivre au moins jusqu’à la semaine prochaine selon les prévisions météo.

Portail des dangers naturels Confédération

Les rivières et les ruisseaux sont particulièrement concernés par un assèchement selon l'Office fédéral de l’environnement (OFEV) qui s’attend à une nouvelle baisse des niveaux hydrologiques ces prochains jours. Dans son bulletin publié en début de semaine, l’OFEV écrit que «dans l’ouest de la Suisse et dans le sud des Alpes, de nombreuses stations ont mesuré des débits tels qu’ils ne surviennent statistiquement que tous les 2 à 5 ans».

De nombreux lacs affichent des niveaux d’eau conformes à la normale saisonnière, mais les lacs des Quatre-Cantons, de Walenstadt et de Constance ainsi que le lac de Lugano et le lac Majeur, entre autres, présentent des valeurs inférieures à la moyenne, constatent les autorités.

Certains cantons tirent la sonnette d’alarme. L’Argovie, Lucerne, Fribourg, Bâle-Ville, Soleure et les Grisons confirment de faibles niveaux d’eau. Le canton de Soleure constate par exemple que le débit est encore suffisant pour ne pas déclencher d’alarme, mais que la situation pourrait changer dans les prochains jours.

Restrictions déjà en vigueur

Selon l’OFEV, la Suisse dispose en principe de réserves d’eau suffisantes. Environ 80% de l’eau potable provient des eaux souterraines, le reste des lacs. Même quand le niveau des cours d’eau est bas, les réserves sont suffisantes dans les nappes phréatiques. En période de sécheresse, les petites réserves et les sources locales peuvent tout de même connaître des pénuries.

Mais les bas niveaux d’eau menacent aussi la vie des poissons qui ne supporte pas des hausses de température trop importantes. Le canton de Schaffhouse a pris des mesures en aménageant artificiellement certaines embouchures de ruisseaux et les remontées d’eau souterraine pour améliorer les chances de survie des poissons.

(jba)

Ton opinion

36 commentaires