Actualisé 04.07.2006 à 22:51

Les cours sur le bonheur font un tabac à Harvard

Le secret du bonheur passionne les futurs managers américains. La Suisse n'y échappera pas.

Professeur à la prestigieuse Business School de Harvard, Tal Ben Shahar a battu un record historique de fréquentation. Au premier cycle, 20% des étudiants suivent son cours de psychologie positive.

Celui-ci aborde pourtant des thèmes très éloignés du business: estime de soi, bonheur. amitié ou spiritualité. «Jusqu'ici les entreprises ne pensaient qu'à l'argent, aux chiffres, à la rentabilité. Cela change, estime le professeur George Kohlrieser, qui vient de dispenser un enseignement sur l'art d'être heureux à 550 dirigeants internationaux à l'IMD, à Lausanne. Dans le secteur des services, un employé mal dans sa peau ne fournit pas une prestation de qualité.

Les employeurs recherchent donc l'implication de leurs collaborateurs. Selon une étude de l'institut Gallup,elle se montre à 28% aux Etats-Unis, mais à 7% en France. «L'essentiel des problèmes professionnels ont une origine psychique, confie François Grize, doyen de HEC Lausanne qui projette d'introduire de tels cours. Le bien-être mental d'un employé permet aux entreprises d'augmenter leur productivité.»

Giuseppe Melillo

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!