Course en montagne: Les courses de «Brocky» réunissent 19'000 francs
Publié

Course en montagneLes courses de «Brocky» réunissent 19'000 francs

Cet été, Olivier Brocard (51 ans) a enchaîné trois trails pour la bonne cause. Il remettra samedi le fruit de sa récolte de fonds à l'association vaudoise l'Escale.

par
Oliver Dufour
1 / 4
Au total, Olivier Brocard a disputé trois courses en l'espace de 6 semaines, pour un total de 150km et 10'000m de dénivelé positif. Ici au Trail du Barlatay.

Au total, Olivier Brocard a disputé trois courses en l'espace de 6 semaines, pour un total de 150km et 10'000m de dénivelé positif. Ici au Trail du Barlatay.

Thierry Jouanin
En additionnant ses temps de course, le Vaudois aura passé plus de 47 heures à transpirer pour la bonne cause.

En additionnant ses temps de course, le Vaudois aura passé plus de 47 heures à transpirer pour la bonne cause.

Cyril Bussat
Malgré les ennuis d'alimentations subis lors des deux premières épreuves, comme ici au Verbier Marathon, «Brocky» est parvenu à terminer ses trois courses.

Malgré les ennuis d'alimentations subis lors des deux premières épreuves, comme ici au Verbier Marathon, «Brocky» est parvenu à terminer ses trois courses.

En l'espace de six semaines, Olivier Brocard avait parcouru 150km pour plus de 10'000m de dénivelé positif entre juillet et août dernier, le tout réparti sur trois trails de montagne. Le but pour ce sportif amateur, directeur d'une institution spécialisée? Réunir un maximum de dons en se faisant parrainer pour son grand défi afin de pouvoir les reverser ensuite à l'association l'Escale à Saint-Prex (VD), en faveur de son action Ricochet. Cette dernière développe des projets écologiques, économiques et humanitaires.

En tout, ce quinquagénaire aura passé plus de 47 heures sur des parcours accidentés pour la bonne cause. «Ma plus grande satisfaction est d'avoir terminé les trois courses, sourit Olivier Brocard. C'était une très belle aventure, durant laquelle j'ai en plus fait de belles rencontres. Ça m'a épaté de voir ce qui peut arriver lorsqu'on est ouvert à la relation. Ça contrebalance ces moments durant les courses où on est très seul.»

Les moments de solitude mis à part, ce passionné vaudois a également vécu des difficultés en raison de problèmes d'alimentation durant les deux premières courses, le Verbier Marathon et la MXAlps de Montreux. «Mon estomac a fait la grève à mi-parcours, s'exclame-t-il. Je ne pouvais plus rien avaler. Pour le solide ce n'était pas trop grave, parce qu'on peut puiser un peu dans ses réserves, mais pour le liquide il y a un risque de déshydratation. Pour y remédier, je me suis accordé des pauses plus longues que prévu à des endroits stratégiques. Ce qui est intéressant, c'est que je m'attendais à être de plus en plus fatigué au fil des courses, or c'est l'inverse qui s'est produit. Ma forme est allée crescendo et sur la dernière course, le Trail du Barlatay, j'étais vraiment bien», constate «Brocky», qui s'était encore «offert» un demi-tour du Mont Blanc (100km) à la marche avec son épouse quelques jours avant sa dernière épreuve.

Ce samedi, à l'occasion du 25e anniversaire de l'association l'Escale et du marché aux puces qu'elle organise le jour-même à Saint-Prex, Olivier Brocard viendra lui remettre à 11h30 un chèque de 19'000 francs, soit le fruit de sa récolte de fonds réalisée en soutien de son triple défi sportif. «Je continue à recevoir des dons, c'est génial, s'enthousiasme-t-il. Le fait d'avoir pu réunir cette belle somme fera beaucoup de bien aux projets de l'association.»

Olivier Brocard et son triple défi de trails

Le Vaudois s'attaque à trois courses sur terrain accidenté pour la bonne cause.

Ton opinion