Actualisé

Côte d'IvoireLes «crimes» sous Gbagbo sous la loupe

Les membres de l'ancien régime de Laurent Gbagbo n'échapperont pas à la justice.

Le ministre ivoirien de la justice du gouvernement d'Alassane Ouattara va demander au procureur d'Abidjan d'ouvrir des enquêtes contre les membres de l'ancien régime de Laurent Gbagbo. Ils sont soupçonnés d'avoir commis des crimes et des détournements de fonds.

Les membres de l'ancien régime sont «susceptibles» d'avoir commis des «crimes de sang», «des achats d'armes» ou des «détournements d'argent», a déclaré le ministre ivoirien Jeannot Ahoussou Kouadio.

Il a indiqué dimanche que cela pourrait concerner «les membres du gouvernement» de l'ancien chef de l'Etat, Laurent Gbagbo, arrêté lundi dans sa résidence à Abidjan, mais aussi des journalistes de la Radio-télévision ivoirienne (RTI). La RTI est accusée d'avoir servi d'instrument de propagande durant onze ans, de 2000 à 2011.

Ces enquêtes viseront en réalité «tous les citoyens ivoiriens qui auront eu un comportement infractionnel», a ajouté le ministre, précisant que «ce sera aux juges de définir les infractions».

Quant à l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, il a été placé mercredi en résidence surveillée dans le nord de la Côte d'Ivoire.

(ats/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!