Actualisé 23.04.2008 à 15:09

Les cultivateurs de chanvre en colère contre Widmer-Schlumpf

Les cultivateurs alémaniques condamnent la position d'Eveline Widmer-Schlumpf, alors conseillère d'Etat aux Grisons, contre la culture de chanvre agro-alimentaire.

Dans deux pleines pages parues il y a quelques jours dans la presse romande, des paysans alémaniques cultivateurs de chanvre agro-alimentaire s'en prennent à la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf. Leur «Je condamne» rappelle l'encart publicitaire de l'enseignante vaudoise Christine Renaudin publiée il y a une dizaine de jours dans Le Temps. En substance, la Vaudoise disait son indignation face à la décision de l'UDC suisse d'évincer Eveline Widmer-Schlumpf. Cette fois-ci, le but visé est bien différent: les chanvriers s'attaquent à Eveline Widmer-Schlumpf, accusée d'avoir soutenue la politique la plus restrictive en matière de chanvre agro-alimentaire alors qu'elle était au parlement grison.

C'est le cultivateur de chanvre st-gallois Roman Richle qui signe ces annonces dont le coût se monte à près de 20'000 francs. Il condamne entre autre l'attitude de Mme Eveline Widmer-Schlumpf qui vise l'éradiction du chanvre agro-alimentaire aux Grisons et qui va à l'encontre de la législation fédérale.

«C'est le moment idéal pour défendre notre cause»

«La persécution que subit actuellement la conseillère fédérale, nous la subissons depuis longtemps», se plaint Roman Richle. «Pour nous, c'est le moment idéal pour faire parler de nous et défendre notre cause. Cette interdiction va à l'encontre de la législation fédérale en la matière», poursuit le cultivateur. Pour lui, Mme Eveline Widmer-Schlumpf a participé à cette chasse au chanvre.

Initiative personnelle

La démarche lancée par Roman Richle au nom des paysans cultivateurs de chanvre agro-alimentaire de Suisse provient d'une initiative personnelle et n'est pas commanditée par l'UDC comme certains pourraient le croire. «C'est notre idée», se défend le St-Gallois. Les cultivateurs n'envisagent pas d'agir de la sorte en Suisse alémanique, où l'impact serait beaucoup moins fort.

L'UDC grisonne va-t-elle soutenir Eveline Widmer-Schlumpf?

Les cultivateurs profitent clairement de l'actualité politique pour faire leur publicité et défendre leur cause. L'UDC suisse a en effet donné à sa section grisonne jusqu'au 30 avril pour évincer la conseillère fédérale du parti.

Didier Bender

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!