Grand Genève: Les cyclistes se comptent pour peser dans les choix
Actualisé

Grand GenèveLes cyclistes se comptent pour peser dans les choix

Des associations pro vélo du Grand Genève veulent quantifier la mobilité douce aux points de passage de la frontière pour réclamer des pistes.

par
mpo
Les association souhaitent des parcours continus et sécurisés sur les grands axes.

Les association souhaitent des parcours continus et sécurisés sur les grands axes.

Laurent Guiraud

Avec le retour des beaux jours, les cyclistes ont fleuri sur les axes routiers du canton, voire au-delà. Pour les associations de défense de la petite reine, il ne fait pas de doute que la bicyclette ne sert plus uniquement à se déplacer dans l'hypercentre, mais également à parcourir de nombreux kilomètres au quotidien.

Six associations, réparties entre Genève et la France voisine, organisent, mardi prochain, un comptage aux douanes. Près de 25 points seront attentivement scrutés aux heures de pointe, matin et soir, grâce à des bénévoles. «Cette mobilisation transfrontalière à large échelle est une première», se félicite Louis-Philippe Tessier, cocoordinateur du comptage pour Pro Velo Genève. Il indique que certains passages éloignés et moins importants, comme Chancy, ont été mis de côté, «par manque de forces».

Parcours du combattant

Les associations veulent démontrer, chiffres à l'appui, la «nécessité d'infrastructures continues et sécurisées, insiste Alfonso Gomez, président de Pro Velo. Sur certains axes, rejoindre le centre-ville s'apparente encore trop souvent à un parcours du combattant semé de détours et de dangers.»

Du côté du TCS, on reconnaît le boom de la mobilité douce à longue ou moyenne distance, «due à l'avènement de l'e-bike», analyse François Membrez, président de la section genevoise. Néanmoins, «le point noir de la mobilité, ce n'est pas le réseau cyclable, mais les bouchons». Selon lui, la priorité doit être «la concrétisation des projets actuels, notamment la voie verte d'agglomération».

Inauguration de la Voie verte/Barthassat2

Traverser le canton à bicyclette

La voie verte du Grand Genève, dont la mise en service est prévue pour 2025, vise à permettre la traversée du canton avec des moyens de mobilité douce. Elle devrait rallier Bonne, en Haute-Savoie (F), à Saint-Genis-Pouilly, dans l'Ain (F), en passant par le centre-ville de Genève et la commune de Carouge. Le tracé final parcourra 37km. Il y a un peu plus d'une année, Genève et les autorités françaises ont inauguré une portion reliant Annemasse à la future gare des Eaux-Vives.

Ton opinion