Actualisé 01.12.2019 à 09:14

NBA

Les Dallas Mavericks frappent fort à Houston

Le Slovène Luka Doncic a mené les siens à la victoire face aux Rockets des Suisses Capela et Sefolosha, battus 137 à 120.

Dans la défaite des siens face aux voisins de Dallas, le Suisse Capela a été l'auteur d'un solide double-double : 21 points et 22 rebonds. (Dimanche 25 novembre 2019)

Dans la défaite des siens face aux voisins de Dallas, le Suisse Capela a été l'auteur d'un solide double-double : 21 points et 22 rebonds. (Dimanche 25 novembre 2019)

AFP

Luka Doncic a pris le dessus dans le duel à distance qui l'opposait à James Harden, ses 41 points, 10 passes et 6 rebonds façonnant l'impressionnante victoire de Dallas à Houston (137-120), dimanche en NBA.

Cette cinquième victoire consécutive replace les Mavericks, aux côtés de leur victime du jour, de Denver et des Clippers dans le peloton des dauphins des Lakers, leaders pour l'heure incontestés à l'Ouest. Le succès de Dallas a été impressionnant quasiment de bout en bout. En première période d'abord, bouclé 78 à 60. Il fallait remonter à 1996 pour les voir réussir pareil festival offensif en 24 minutes.

Après quoi Houston, qui a surtout péché par sa défense gruyère, a peu à peu grignoté son retard pour revenir à cinq longueurs à un peu plus de 7 minutes du terme. Moment choisi par Doncic pour climatiser le Toyota Center, qui a rendu hommage pendant le match au légendaire Chuck Yeager, 96 ans, qui fut le premier pilote à avoir passé le mur du son.

Et pour passer la vitesse supérieure, il a plutôt inspiré Doncic que Harden, certes auteur d'un gros match (32 pts, 11 passes, 9 rbds), mais qui n'a pas pesé dans ce money-time qu'il affectionne pourtant.

En une poignée de secondes, le prodige slovène a fait plier le match avec trois actions de classe consécutives: pénétration conclue par un flotteur, malgré une main de Westbrook dans la figure, contre sur Austin Rivers et shoot à trois points en suivant, pour redonner suffisamment d'avance aux siens.

Des coups d'éclat à peine ombragés par six pertes de balles, son domaine perfectible, dont ces deux passes expédiées directement vers le haut des tribunes qui l'ont d'ailleurs fait bien rire et ne l'empêchent pas de continuer à écrire l'histoire.

Seuls trois joueurs ont comme lui réussi quatre matches d'affilée à 30 points et 10 passes: ses deux victimes du soir, Harden et Westbrook, ainsi qu'un certain Michael Jordan.

Du côté des deux joueurs suisses de Houston, à noter la belle performance de Clint Capela qui a inscrit 21 points à 62% de réussite et capté 22 rebonds. Son compatriote Thabo Sefolosha s'est lui contenté de deux petites minutes de jeu.

(nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!