Bordeaux (F): Les dealers de rue jetés en pâture sur Facebook
Actualisé

Bordeaux (F)Les dealers de rue jetés en pâture sur Facebook

Excédés par les nuisances du trafic de drogue sous leurs fenêtres, des riverains ont décidé de mener à leur façon une lutte contre les trafiquants de leur quartier.

par
cga
Voici la seule photo postée sur la page Facebook.

Voici la seule photo postée sur la page Facebook.

C'est un concours photo d'un nouveau genre qui a été lancé dans un quartier de Bordeaux. Dans les rues, des affichettes placardées sur les murs et sur des portes incitent les habitants à participer: «Prenez les dealers du quartier en photo et postez-les sur Facebook.» Sous cet appel, on peut lire un avertissement: «Dealers, souriez, on connaît vos clients.»

«Fâchés mais pas fachos»

A l'origine de cette initiative originale: l'association des Voisins des quartiers Saint-Éloi et Saint-Paul, dont les membres se disent «fâchés mais pas fachos». Interrogé par «Sud-Ouest», le gérant d'un bar du quartier explique que le groupe n'a pas encore d'existence légale: «Nous sommes en train d'envoyer les papiers pour finaliser la création de notre association. Tout est parti d'un ras-le-bol commun, partagé avec les habitants des rues du quartier. Les dealers et leurs clients squattent le secteur en permanence et sont souvent saouls. Ils crient, font du bruit et empêchent les gens de circuler correctement sur les trottoirs jusque dans la nuit. C'est devenu insupportable.»

L'homme précise que les visages sont floutés sur la page Facebook: «ce ne sont pas des gentils et ils doivent être dénoncés», précise-t-il. Reste que le succès de l'action n'est pas garanti. Pour l'instant seule une photo, pas très révélatrice, a été postée.

«Appel à la délation»

Les habitants du quartier, sondés par «Sud-Ouest», ne sont pas très enthousiastes. «On se croirait en zone de guerre, c'est ridicule. On ne ressent pas une telle insécurité lorsque l'on déambule ici, même le soir.» La plupart d'entre eux ne semblaient même pas au fait de cette nouvelle campagne. «C'est ignoble, c'est un appel à la délation pure et simple. Il n'y a pas de mauvaise ou bonne délation, ça reste de la délation», s'insurge un voisin.

En 2010, le Dynasty, fast-food du centre-ville lausannois, avait été épinglé pour avoir affiché les photos de ses mauvais payeurs.

Ton opinion