Actualisé 09.01.2016 à 23:02

LigaLes débuts lumineux de «coach Zizou»

Séduisant, offensif, joueur et heureux: tel a été le visage du Real Madrid dirigé pour la première fois par Zinédine Zidane.

Reuters/Susana Vera

L'ancien génie de l'équipe de France a connu un début très prometteur en tant qu'entraîneur du club merengue, vainqueur 5-0 du Deportivo La Corogne lors de la 19e journée de Liga.

Victorieux et, surtout, convaincant. Le Real Madrid a fait la différence en à peine plus de 20 minutes, grâce à une subtile et inspirée déviation de Karim Benzema (mais un hors-jeu de Bale aurait pu être sanctionné sur cette action) et une tête de Gareth Bale, à la réception d'un centre de Carvajal. Le latéral droit, souvent barré par Danilo quand Rafael Benitez était en poste, a été titularisé d'entrée de jeu par Zidane, tout comme Isco, préféré à mi-terrain à James Rodriguez, et Pepe, aligné en défense plutôt que Varane. Trois choix déjà forts signés «coach Zizou».

Le 3-0 a à nouveau été inscrit à la 49e par Bale, qui y est même allé de son triplé en reprenant un corner de Toni Kroos. Le tout sous les yeux d'un Cristiano Ronaldo qui avait certes offert au Gallois son deuxième but, mais qui aurait visiblement préféré participer à la fête d'une autre manière... Surtout qu'il aurait dû marquer le 5-0 finalement signé Benzema.

Comme un symbole, l'acte fondateur de la légende madrilène de Zidane, un soir de janvier 2002, avait déjà été signé face à ce même Depor à l'encre d'un magnifique but. Au terme d'un match qui avait donné naissance au qualificatif «galactique» désormais connu de tous. Ovationné par Santiago-Bernabeu avant même le coup d'envoi de la partie, l'ancien champion du monde et d'Europe a su galvaniser une équipe morose depuis le début de saison.

S'il faut encore attendre une confirmation, une chose paraît cependant déjà acquise: la «Zizoumania» a de beaux jours devant elle. Le Ballon d'Or 1998 a toujours conservé l'aura du joueur hors normes qu'il était. Mais il est attendu au tournant. Or, la prestation pleine d'enthousiasme de son Real tourné vers l'avant prend déjà les allures d'une promesse de soirées magiques entre les murs de la Maison blanche.

Reste que l'écart avec le FC Barcelone demeure de deux points, avec un match en moins au compteur des Catalans. Le Barça s'est réinstallé en tête du classement grâce à un facile succès 4-0 face à Grenade. Déjà auteur d'un doublé mercredi en Coupe du Roi contre l'Espanyol (4-1), Messi a donné le tournis au club andalou en marquant aux 8e, 14e et 58e minutes. De quoi partir le coeur léger vers Zurich où l'Argentin remportera probablement lundi un cinquième Ballon d'Or. Le quatrième but du Barça a été inscrit par Neymar (83e), désormais quinze réussites à son actif cette saison en championnat (neuf pour Messi).

Barcelone devance d'une longueur l'Atletico Madrid, qui effectuera dimanche le difficile déplacement chez le Celta Vigo. Les Matelassiers pourront donc reprendre le commandement en cas de victoire, mais avec un match de disputé en plus par rapport aux Catalans. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!