Les déclarations de Mme Calmy-Rey en discussion au Conseil fédéral
Actualisé

Les déclarations de Mme Calmy-Rey en discussion au Conseil fédéral

Les déclarations de Micheline Calmy-Rey concernant une candidature de la Suisse au Conseil de sécurité de l'ONU semblent avoir suscité des remous au sein du Conseil fédéral.

Le porte-parole du gouvernement s'est en tout cas montré très embarrassé sur la question.

Interrogé par la presse, le vice-chancelier Oswald Sigg s'est contenté de déclarer que le Conseil fédéral avait bel et bien discuté des propos que la ministre des affaires étrangères a tenus lundi lors de l'ouverture de la conférence des ambassadeurs. Impossible d'en savoir davantage sur la teneur de l'échange gouvernemental.

Le porte-parole a notamment refusé de dire si le Conseil fédéral avait rappelé Mme Calmy-Rey à l'ordre pour ne pas l'avoir informé avant de faire cette annonce publique. «Je n'aimerais pas en dire plus sur ce sujet», a-t-il lancé aux représentants des médias. Même la question de savoir combien de temps avait duré l'échange est restée sans réponse.

Seule concession aux médias: «non», le gouvernement n'a pas fait marche arrière. Dans son premier rapport au Parlement après l'adhésion de la Suisse à l'ONU, il écrivait, en février 2003, qu'il n'écartait pas l'idée de postuler au Conseil de sécurité, à moyen terme.

(ats)

Ton opinion