Les déclarations de Recep Erdogan enfoncent encore la livre 
Publié

TurquieLes déclarations de Recep Erdogan enfoncent encore la livre

La monnaie nationale a effectué un nouveau plongeon historique, mardi.

Le dirigeant a affirmé qu’il «résisterait aux pressions». 

Le dirigeant a affirmé qu’il «résisterait aux pressions».

AFP

La livre turque a perdu 13% de sa valeur en quelques heures par rapport au dollar. Elle frôle les 13 livres pour un billet vert (1 dollar, ndlr), un niveau encore jamais atteint. Ce nouveau record à la baisse intervient au lendemain de déclarations du président Recep Tayyip Erdogan. Le dirigeant turc a en effet affirmé qu’il ne changerait pas sa politique monétaire et continuerait de «résister aux pressions» l’enjoignant à relever les taux d’intérêt.

Lundi soir, à la sortie d’une réunion du gouvernement, le président Erdogan a dénoncé un «complot» contre l’économie turque. «Nous voyons bien le jeu de certains avec le taux de change, les devis, les taux d’intérêt, l’augmentation des prix», a-t-il lancé. Ces nouvelles déclarations enfoncent encore un peu plus la monnaie nationale, alors que le coût de la vie est difficilement soutenable pour une grande partie de la population.

Jeudi dernier, la banque centrale avait de nouveau abaissé son taux directeur – pour la troisième fois en moins de deux mois – de 16% à 15%, comme le souhaitait le chef de l’Etat et malgré une inflation d’environ 20% sur un an officiellement. Erdogan continue d’exprimer son hostilité aux taux d’intérêt élevés, qu’il voit – contre toute orthodoxie financière – comme un frein à la croissance.

(AFP)

Ton opinion