«An - Les délices de Tokyo»: «Les délices de Tokyo» nous met l'eau à la bouche

Actualisé

«An - Les délices de Tokyo»«Les délices de Tokyo» nous met l'eau à la bouche

Un an après «Still the water», la Japonaise Naomi Kawase est revenue sur la Croisette avec une histoire toute simple.

par
Catherine Magnin

Si vous allez à Tokyo, ne manquez pas de manger des dorayakis, ces pâtisseries traditionnelles en forme de pancakes fourrés. Avec un peu de chance, vous en dégusterez un dont la farce (appelée «AN», faite de haricots rouges confits) aura été réalisée avec autant d'amour que dans le film de Naomi Kawase.

Même Sentaro (Masatoshi Nagase), propriétaire d'une échoppe, n'en connaît pas la recette, puisqu'il l'achète en boîte. C'est une vieille dame, Tokue (Kirin Kiki), sortie de nulle part, qui va la lui apprendre. Un drôle de bout de femme, cette Tokue, avec des mains toutes tordues qui vont vite faire jaser dans le quartier. Seule Wakana (Kyara Uchisa), étudiante et fidèle cliente de Sentaro, a l'audace de l'intéresser à son passé...

Avec toute la pudeur dont sont capables les Nippons, «Les délices de Tokyo» raconte un destin à la fois choquant et émouvant. Et il réussit, chose paradoxalement rare à notre époque où les films culinaires sont légion, un véritable film de cuisine. Un film où l'on apprend une recette. Un film où les petits plats créent un véritable lien entre les personnages. On ne pouvait rêver mieux en cette période de fêtes.

«AN - Les délices de Tokyo»

De Naomi Kawase. Avec Kirin Kiki, Masatoshi Nagase.

Sortie le 23 décembre 2015

***

Ton opinion