CFF - Mauvais temps: Les demandes d'indemnisation pleuvent

Actualisé

CFF - Mauvais tempsLes demandes d'indemnisation pleuvent

Les CFF pensent recevoir de nombreuses demandes d'indemnisation de passagers lésés par les retards et suppressions de trains internationaux dus au mauvais temps.

Lorsqu'un train en provenance de France ou d'Allemagne arrive en retard en Suisse, les passagers peuvent s'adresser aux CFF.

Lorsqu'un train en provenance de France ou d'Allemagne arrive en retard en Suisse, les passagers peuvent s'adresser aux CFF.

Depuis une année, une prescription européenne accorde aussi aux clients suisses une partie du prix du billet lors de problèmes ferroviaires à l'étranger.

Lorsqu'un train en provenance de France ou d'Allemagne arrive en retard en Suisse, les passagers peuvent s'adresser aux CFF. Entre janvier et octobre 2010, l'ex-régie fédérale a déjà reçu 17'800 demandes d'indemnisation, a indiqué dimanche à l'ATS Christian Ginsig, porte-parole des CFF, confirmant une information de l'hebdomadaire alémanique «NZZ am Sonntag».

Aucun chiffre concret

Ce chiffre devrait croître de manière considérable après l'irruption de l'hiver et les importantes chutes de neige enregistrées en novembre et décembre dans plusieurs pays du nord de l'Europe. Les CFF pensent que de nombreux clients vont encore se manifester, mais il est encore trop tôt pour avancer des chiffres concrets. Ils demanderont aux compagnies ferroviaires française et allemande de leur rembourser l'argent.

Selon la pratique européenne, la moitié du prix du billet est remboursée aux voyageurs lorsqu'un train reliant deux pays a plus de deux heures de retard et 25% après un retard supérieur à une heure. Cette règle n'existe pas pour les liaisons ferroviaires à l'intérieur de la Suisse.

(ats)

Ton opinion