Protection sociale: Les dépenses ont augmenté de 3,7 % en 2007
Actualisé

Protection socialeLes dépenses ont augmenté de 3,7 % en 2007

Les dépenses pour la protection sociale en Suisse ont augmenté en 2007 malgré une baisse du chômage.

La croissance économique a en revanche permis une diminution de la proportion des dépenses sociales par rapport au produit intérieur brut (PIB).

Quelque 142,4 milliards de francs ont été dépensés en 2007 pour la protection sociale, soit 3,7 % de plus qu'en 2006. L'augmentation est due à la progression des dépenses de l'AVS, de l'AI et de l'assurance obligatoire de soins, explique mardi dans un communiqué l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Les recettes ont totalisé 165,7 milliards de francs, en augmentation de 2,6 % par rapport à 2006. Les cotisations sociales représentent 54,9 % des recettes. La part des pouvoirs publics est de 22,5 %, celle des primes d'assurance-maladie obligatoire 9,8 %. Le solde revient aux revenus de la fortune.

Année contrastée

Les turbulences financières intervenues dès le milieu de l'année 2007 ont pesé sur les revenus de la fortune dont la proportion passe de 14,7 % à 12 %. Mais cette source financière de près de 20 milliards de francs contribue de manière essentielle à l'excédent de recettes de 23,4 milliards, précise l'OFS.

La bonne conjoncture de 2007 a eu des effets positifs. Le chômage a diminué, avec pour conséquence un repli des dépenses de l'assurance chômage. Les salaires et le nombre d'actifs a augmenté, provoquant une hausse des recettes de cotisations sociales.

La structure des prestations sociales est demeurée stable. Sur l'ensemble des prestations, 45,7 % sont allées à la fonction vieillesse, 26,5 % à la fonction santé et 12,3 % à la fonction invalidité. Le solde se répartit entre les fonctions survie, famille, chômage, exclusion sociale et logement.

Au 8e rang européen

La Suisse a consacré 27,8 % de son PIB aux dépenses sociales en 2007. Ce taux est en recul constant depuis 2004, année durant laquelle il avait atteint son maximum de 29,3 %. En comparaison européenne, la Suisse est au 8e rang derrière la France, la Suède, la Belgique, le Danemark, les Pays-Bas, l'Allemagne et l'Autriche.

En moyenne, les pays de l'Union européenne ont consacré 26,9 % de leur PIB aux dépenses sociales en 2006. Les différences entre les extrêmes sont importantes avec la France (31,1 %) au sommet de l'échelle et la Lettonie (12,2 %) à l'autre extrémité.

(ats)

Ton opinion