Droit de vote: Les députés genevois relancent le débat sur le vote à 16 ans
Actualisé

Droit de voteLes députés genevois relancent le débat sur le vote à 16 ans

Le Grand Conseil va une nouvelle fois plancher sur l'abaissement de l'âge des votants.

«Je pense vraiment que ce serait très bien car à 16 ans on est déjà responsable de pas mal de choses, témoigne Luana, collégienne. Ce serait vraiment cool de pouvoir donner son avis.» Les adolescents ne sont pas tous aussi catégoriques. «Je ne suis pas certaine que les garçons soient assez mûrs à cet âge», nuance Malika, 15 ans et demi. Lors de sa prochaine session, le Grand Conseil va rouvrir le débat sur le droit de vote à 16 ans.

Seul problème, la proposition du Parti démocrate chrétien (PDC) divise même les députés du groupe dépositaire! «Si cet objet passe le cap du Grand Conseil pour aller en commission, ce sera déjà un miracle», ironise Guy Mettan, l'un des députés signataires.

De plus, la droite, majoritaire, ne soutiendra pas la proposition. Le Mouvement Citoyens Genevois non plus. «Nous pensons qu'à cet âge-là, les jeunes ne sont pas assez responsables, explique le député Thierry Cerutti. La chose publique est trop complexe. L'idéal serait de développer plus efficacement des parlements de jeunes dès 16 ans.»

L'argumentation des socialistes, elle, est inverse. «En l'an 2000, nous étions les premiers à en parler, rappelle Pablo Garcia. Depuis, pas mal d'eau a coulé sous les ponts. Aujourd'hui, je pense sincèrement que Genève est totalement mûre pour adopter un tel projet.»

Quant à savoir si la prémonition de Guy Mettan se réalisera, les adolescents concernés devront attendre mi-septembre.

Didier Tischler

Ton opinion