Valais: Les députés refusent de peu les «tasers»
Actualisé

ValaisLes députés refusent de peu les «tasers»

La police valaisanne ne sera finalement pas équipée de pistolets à impulsion électrique.

Le Parlement valaisan a refusé jeudi de justesse, par 52 voix contre 51 et trois abstentions, un postulat invitant le gouvernement à introduire ces pistolets à impulsion électrique.

Pour les auteurs de l'intervention, issus des rangs PDC, PLR et UDC, il s'agissait de compléter de manière optimale les moyens actuels d'intervention. Les députés opposés aux «tasers» ont notamment relevé leur danger potentiel. (ats)

Ton opinion