Genève: Les députés sont invités à mieux s'habiller
Actualisé

GenèveLes députés sont invités à mieux s'habiller

Un projet de loi exige des élus qu'ils portent une tenue de ville en séance. Tollé à gauche!

par
Raphaël Leroy
Le costume-cravate est exigé en séance par les auteurs du projet. Au contraire, leurs détracteurs plaident pour la liberté de choix.

Le costume-cravate est exigé en séance par les auteurs du projet. Au contraire, leurs détracteurs plaident pour la liberté de choix.

«Je suis sidéré! On n'a pas à juger de la décence d'une tenue vestimentaire. C'est une atteinte à la liberté individuelle!» Le député Roger Deneys se dit «désespéré».

Comme le reste de ses collègues, le socialiste devra se prononcer aujourd'hui sur le futur habillement des élus du Grand Conseil. Un projet de loi, déposé en avril 2010 et amendé depuis, propose d'uniformiser l'accoutrement des députés «au moyen du costume de ville».

Des élus en short...

«Le parlement est un lieu symbolique, explique son président PLR et auteur du projet, Renaud Gautier. Il est donc cohérent d'avoir une certaine tenue. Les gens le demandent en plus.» Une vision partagée par la droite. «J'ai vu arriver des gens en short, s'offusque le PLR Michel Ducret. A un moment donné, il y a un respect de la fonction à avoir.»

«Ce sujet est futile, rétorque Roger Deneys. Va-t-on interdire à un député musulman ou sik de porter un costume traditionnel?» Avant d'ajouter: «n'y a-t-il pas d'autres thèmes plus urgents à traiter, comme l'insécurité ou le logement?»

Les femmes mieux habillées que les hommes?

«Non, répond fermement Renaud Gautier. Il s'agit simplement de redonner un sens à notre rôle. Accepterait-on que l'on vienne en maillot de bain au nom de la liberté? Le respect n'est jamais une atteinte au libre choix.»

Et les femmes dans tout ça? Le président du Grand Conseil a son idée sur la question. «Les dames sont généralement mieux habillées que nous, estime-t-il. Cette loi ne leur posera donc pas de problème.»

Une chose est sûre: si une telle loi était adoptée aujourd'hui, ce serait une première en Suisse.

Elus vaudois mieux sapés

Le canton de Vaud ne connaît pas de problème de tenue vestimentaire au Grand Conseil. «L’usage fait que les gens ont conscience du lieu et de la fonction quand il viennent au Grand Conseil, indique Olivier Rapin, secrétaire général du parlement vaudois. En conséquence, ils s’habillent correctement.» Pas de shorts ou autres tongs dans l’enceinte donc. Une pratique d’autant plus notable qu’aucune loi ne régit ce genre de tracas. «Il n’y a rien de tel dans le règlement du Grand Conseil», confirme-t-il.

Ton opinion