Drame: Les dessous de la Camorra napolitaine
Actualisé

DrameLes dessous de la Camorra napolitaine

Tourné avec beaucoup de réalisme, «Gomorra» est un film coup de poing, qui a été récompensé au dernier Festival de Cannes.

par
Olivier Delaloye

Au départ de «Gomorra», il y a un best-seller homonyme écrit par le journaliste italien Roberto Saviano. Ce livre sur la Camorra napolitaine lui a valu d'être placé sous protection policière permanente. Il faut dire que les événements qu'il décrit sont aussi choquants que révélateurs d'une situation insoupçonnée, affectant bien plus qu'une région de l'Italie.

Avec cette adaptation réalisée avec précision par Matteo Garrone, il faut oublier toutes les références qu'on peut avoir sur la mafia. Ici, il n'y a pas d'antihéros magnifiquement vêtu et roulant dans une limousine aux vitres teintées.

«Gomorra» ne mythifie pas l'univers du crime, au contraire il le replace dans une sordide réalité. Celle des petits trafics dans des arrière-cours, et des actes déments d'une grande lâcheté. L'une des forces de cet excellent long métrage est de filmer Naples comme une espèce de ghetto insalubre et sans issue, et de faire se dérouler l'histoire sur quelques jours.

La caméra de Matteo Garrone, souvent portée, filme sans pudeur et à la manière d'un reportage. Quant aux comédiens, ils sont justes et ne font qu'accentuer le réalisme de l'ensemble.

Au-delà du making of, les bonus de ce DVD n'offrent rien de nouveau, et c'est bien regrettable. Un point de vue des habitants de Naples sur les révélations faites dans ce film aurait été un plus.

«Gomorra», de Matteo Garrone, avec Toni Servillo Disponible dès mercredi 4 mars 2009

«Gomorra», de Matteo Garrone, avec Toni Servillo Disponible dès mercredi 4 mars 2009

Ton opinion