Actualisé 04.07.2011 à 18:44

Triple évasionLes détenus de Porrentruy toujours en fuite

Les prisonniers qui se sont enfuis de la prison de Porrentruy (JU) courent toujours.

Les trois prisonniers qui se sont évadés de la prison de Porrentruy (JU) étaient toujours en fuite lundi. L'important dispositif mis en place dimanche après l'annonce de leur évasion avec l'engagement de chiens et d'un hélicoptère a été allégé.

Un seul geôlier était présent lors de la triple évasion, a indiqué lundi à l'ats la procureure jurassienne Valérie Cortat, confirmant des informations parues dans les médias. L'enquête administrative du Département de la justice et de la police du ministre Charles Juillard devra expliquer pourquoi il n'y avait pas deux gardiens comme le prévoit le règlement.

Interrogé par la RSR, le ministre a déclaré que les mesures qui s'imposeront seront prises après les conclusions de l'enquête. Les autorités disposent de premières explications, mais il faudra tenir compte d'autres paramètres pour pouvoir se prononcer sur la question d'un éventuel manque d'effectifs.

Le gardien agressé dimanche a été peu blessé mais il est fortement choqué. Il vient de terminer sa formation, a précisé le ministre. Là aussi, l'enquête dira s'il était insuffisamment formé. M. Juillard rappelle que la dernière évasion qui s'est produite à la prison de Porrentruy remonte à 2003, elle n'est donc pas une «passoire».

Dimanche, deux détenus ont enfermé l'unique gardien de la prison de Porrentruy dans une cellule avant de libérer un autre homme et de prendre la fuite après avoir revêtu des habits civils. Les trois malfaiteurs étaient en détention préventive pour brigandage pour l'un et cambriolage pour les deux autres. «L'un a un passé assez chargé», selon Charles Juillard.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!