Actualisé 22.10.2010 à 18:26

Votations du 28 novembreLes deux initiatives bien parties

L'initiative de l'UDC pour le renvoi des criminels étrangers et celle du PS pour des impôts équitables, soumises au peuple le 28 novembre, ont le vent en poupe.

Si l'initiative sur les étrangers criminels avait été votée ce week-end, elle aurait eu de fortes chances de passer la rampe.

Si l'initiative sur les étrangers criminels avait été votée ce week-end, elle aurait eu de fortes chances de passer la rampe.

Selon un sondage SRG SSR, l'initiative de l'UDC pour le renvoi des criminels étrangers et celle du PS pour des impôts équitables auraient obtenu 58% des votes le week-end dernier, si les Suisses avaient voté.

Concernant le texte de l'UDC, la formation de l'opinion est bien avancée: seuls 6% des sondés se déclarent indécis. L'initiative recueille 58% d'avis favorables, contre 36% de non, selon gfs.bern, qui a interrogé 1207 citoyens représentatifs de la population entre le 12 et le 16 octobre. Le contre-projet du Conseil fédéral est rejeté à 49%, contre 41% de oui et 10% d'indécis.

A la question subsidiaire qui permet de trancher en cas de double oui, les sondés se sont dits favorables à l'initiative à 50%, tandis que 41% soutenaient le contre-projet et 9% étaient sans opinion. Selon gfs.bern, l'UDC n'a pas encore partie gagnée: actuellement, 43% des sondés entendent aller voter, une valeur légèrement au- dessous de la moyenne qui pourrait encore augmenter d'ici la votation.

Large soutien

L'initiative obtient un large soutien au-delà des rangs de l'UDC. L'électorat des Verts la rejette certes à 83%, mais celui du PS seulement à 59%, alors que 38% l'approuvent. Les sympathisants du PLR disent oui à 55%, contre 38% d'avis négatifs, tandis que ceux du PDC sont plus partagés, à 45% de oui et 44% de non. Chez les sans- parti, le oui domine à 55% contre 35%.

La popularité de l'initiative est la plus forte en Suisse alémanique et italienne. Outre-Sarine, 63% la soutiennent pour 33% de non, tandis qu'outre-Gothard cette proportion est quasi identique avec 63%/31%. La Suisse romande se distingue avec deux camps équilibrés, 48% contre 46%.

Encore des indécis

L'initiative du PS est également soutenue par 58% des personnes interrogées, alors que 23% y sont opposées. Ici par contre, la part des indécis, 19%, est encore relativement élevée, souligne l'institut de sondage.

Selon gfs.bern, l'opinion ne s'est formée que superficiellement sur cet objet. De nombreux citoyens ne sont pas au clair sur les conséquences d'un oui pour les contribuables et le potentiel de transfert de voix est encore important jusqu'au 28 novembre.

En Suisse romande surtout, l'initiative pour des impôts équitables est plébiscitée: 68% entendent glisser un oui dans l'urne, 14% un non. En Suisse alémanique, ces proportions sont de 56% contre 25%, au Tessin de 47% contre 36%. La marge d'erreur de ce sondage est de &/- 2,9%.

Un précédent sondage publiée dimanche dans la «SonntagsZeitung» donnait l'initiative de l'UDC gagnante par 61,5% des voix. Le contre- projet recevait le soutien de 46,3% des personnes interrogées. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!