Actualisé 01.10.2012 à 17:00

NHLLes deux parties n'abordent pas le problème

Réunis à New York durant trois jours depuis vendredi, les représentants de la NHL et de l'association des joueurs n'ont pas débattu du partage des revenus. La NHL veut maintenant faire une pause.

de
J.Ph. Pressl-Wenger
La crise s'enlise à New York et le Suédois Henrik Zetterberg (en rouge) pourrait débarquer à Lugano.

La crise s'enlise à New York et le Suédois Henrik Zetterberg (en rouge) pourrait débarquer à Lugano.

La saison régulière devait débuter le jeudi 11 octobre. Autant dire qu'il n'y a pratiquement plus aucune chance pour que cela se passe comme prévu. Après cinq nouvelles heures de négociations dimanche, Bill Daly a regretté que «l'Association des joueurs n'est pas prête à discuter les questions économiques du problème. Nous allons devoir commencer à prendre des décisions», a encore ajouté le numéro 2 de la Ligue Nationale.

Sur les trois jours de discussions, seuls les thèmes des assurances, de la sécurité des joueurs sur la surface de jeu et des tests antidopage ont été abordés. S'ils restent importants, ces sujets ne sont que marginaux dans le conflit qui oppose les propriétaires et les joueurs, soit la redistribution des bénéfices générés par le championnat de hockey sur glace professionnel en Amérique du Nord.

L'arrêt des négociations ?

Sur le site canadien TVASports, on a appris lundi en fin d'après-midi que les représentants de la NHL ont demandé que les négociations ne reprennent pas immédiatement. Cette pause sonne probablement le glas d'un hypothétique début de saison.

Zetterberg vers Lugano?

De plus en plus de joueurs de NHL qui hésitaient encore à traverser l'Atlantique pour venir jouer en Europe se décident. Le Suédois des Detroit Red Wings Henrik Zetterberg intéresserait le HC Lugano selon plusieurs sites spécialisés en Suisse et en Amérique du Nord. L'attaquant est un poids lourd de la ligue avec ses 726 points inscrit en 777 parties. Le prix de ses assurances se monte environ à 50'000 dollars canadiens par mois (47'850 francs).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!