Actualisé 02.07.2015 à 09:17

Burkina FasoLes deux soldats violeurs français en garde à vue

Deux soldats des forces spéciales françaises soupçonnés d'attouchements sur deux fillettes au Burkina Faso sont arrivés jeudi matin en France.

Les deux militaires, accusés de viols sur mineurs au Burkina Faso, ont été immédiatement placés en garde à vue, a appris l'AFP s'appuyant sur une source judiciaire.

Avant leur rapatriement, les deux militaires avaient été entendus mercredi par les gendarmeries française et burkinabè à Ouagadougou. Leur garde à vue intervient dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte mardi par le parquet de Paris pour agression sexuelle sur mineurs, après un signalement du ministère français de la défense.

Les deux hommes sont soupçonnés d'avoir commis dimanche des attouchements sur deux fillettes franco-burkinabè de 3 et 5 ans dans la piscine d'un hôtel de Ouagadougou, selon une source française proche du dossier. D'après les premiers éléments de l'enquête, la mère de la plus jeune fille serait allée se baigner dans cette piscine, où elle aurait lié conversation avec les deux soldats, âgés de 36 et 38 ans, avant de les convier à son domicile pour un verre.

L'un des deux hommes y aurait oublié sa caméra portative. La mère aurait visionné les images, des scènes filmées sous l'eau, et vu des attouchements auxquels l'un des soldats se serait livré sur les fillettes. Elle se serait rendue à l'ambassade de France pour y montrer le film et dénoncer les faits, selon la source proche du dossier.

Les deux hommes ont été suspendus dès mardi, a annoncé le ministre français de la défense Jean-Yves Le Drian. Cette affaire intervient deux mois après l'ouverture, aussi par le parquet de Paris, d'une information judiciaire contre X sur des soupçons de viols de mineurs par des soldats français en Centrafrique entre 2013 et 2014. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!