Meurtre de Kim Jong-nam: Les deux suspectes jugées
Actualisé

Meurtre de Kim Jong-namLes deux suspectes jugées

Deux femmes sont accusées d'avoir assassiné en Malaisie le demi-frère du dirigeant nord-coréen.

L'Indonésienne Siti Aisyah, 25 ans, et la Vietnamienne Thi Huong, 28 ans, ont comparu devant le tribunal de district de Sepang, proche de l'aéroport international de Kuala Lumpur, où Kim Jong-Nam avait été empoisonné le 13 février. (Jeudi 13 avril 2017)

L'Indonésienne Siti Aisyah, 25 ans, et la Vietnamienne Thi Huong, 28 ans, ont comparu devant le tribunal de district de Sepang, proche de l'aéroport international de Kuala Lumpur, où Kim Jong-Nam avait été empoisonné le 13 février. (Jeudi 13 avril 2017)

AFP

Les deux femmes inculpées du meurtre par empoisonnement du demi-frère du dirigeant nord-coréen le 13 février à l'aéroport international de Kuala Lumpur ont comparu jeudi en justice. Elles risquent la peine de mort si elles sont reconnues coupables.

Les deux femmes sont une Indonésienne de 25 ans et une Vietnamienne de 28 ans. Selon la police malaisienne, elles ont aspergé le visage de Kim Jong-nam avec un produit contenant du VX, un des agents neurotoxiques les plus mortels.

Les deux femmes ont expliqué à des diplomates de leur pays respectif qu'elles croyaient participer à une émission de télé-réalité et clament leur innocence.

Crise diplomatique

La mort du demi-frère de Kim Jong-un a provoqué une crise diplomatique entre la Malaisie et la Corée du Nord, Kuala Lumpur comme les Etats-Unis accusant Pyongyang d'avoir commandité le meurtre.

La dépouille de Kim Jong-nam, qui résidait à Macao, a été rapatriée le 31 mars. La Corée du Nord a identifié le défunt sous le nom de Kim Chol, celui figurant sur son passeport.

Elle dément qu'il s'agisse de Kim Jong-nam malgré les certitudes de la police malaisienne qui a procédé à des analyses génétiques. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion