Grand Conseil neuchâtelois: Les difficultés de la Fondation Perce-Neige au centre des débats
Actualisé

Grand Conseil neuchâteloisLes difficultés de la Fondation Perce-Neige au centre des débats

Les difficultés de la Fondation Perce-Neige ont préoccupé mercredi les députés au Grand Conseil neuchâtelois.

Des accusations de malversations financières pèsent aur l'ancien directeur de cet organe spécialisé dans la prise en charge du handicap mental.

L'ancien directeur administratif et financier des Perce-Neige conteste en bloc l'accusation de malversations pour un montant de 1,6 million de francs, a rappelé la conseillère d'Etat Gisèle Ory, en réponse à l'interpellation d'un député. Selon elle, la procédure en cours devrait trouver son épilogue devant le tribunal.

La fondation connaît en outre des difficultés financières liées à des crédits d'équipement. Le budget annuel de fonctionnement des Perce-Neige se monte à 54 millions de francs, dont 42 millions à charge de l'Etat, a rappelé Gisèle Ory. L'établissement subit malgré cela les effets d'une sous-dotation chronique en personnel.

Erreurs stratégiques

La conseillère d'Etat a rappelé que la forme juridique de la fondation ne permet pas au gouvernement d'intervenir. Avant que n'éclate l'affaire des malversations présumées, le service cantonal de surveillance des institutions avait néanmoins signalé des «erreurs stratégiques» commises au Perce-Neige.

Le gouvernement entend mettre à profit la situation confuse actuelle «pour tout reprendre à la base». Selon Gisèle Ory, il est prévu de réunir au sein d'un même établissement de droit public toutes les fondations affectées par la réorganisation du secteur de l'assurance-invalidité (AI).

Restructuration

La fondation Perce-Neige est concernée au premier chef par la restructuration. L'Etat cessera d'apporter son soutien au secteur en vertu du principe de la couverture des déficits, a poursuivi la conseillère d'Etat. Il s'agit de mettre en oeuvre un système d'enveloppes budgétaires accordées à un mandat de prestations.

(ats)

Ton opinion