Actualisé 27.02.2020 à 18:55

GenèveLes directeurs au primaire ne devront plus enseigner

Le Grand Conseil a accepté jeudi de supprimer l'obligation pour les directeurs d'établissements primaires d'enseigner.

La conseillère d'Etat Anne Emery-Torracinta, chargée de l'Instruction publique, était favorable à cette modification.

La conseillère d'Etat Anne Emery-Torracinta, chargée de l'Instruction publique, était favorable à cette modification.

Keystone/Salvatore di Nolfi

A Genève, les directeurs des établissements primaires ne seront plus obligés d'enseigner. Le Grand Conseil a accepté jeudi de supprimer l'article ad hoc de la loi sur l'instruction publique, introduit en 2015.

«Les directeurs d'établissement n'enseignent pas plus d'une ou deux heures par semaine. Ils effectuent tout au plus des devoirs surveillés, des remplacements ou des appuis, mais ils ne donnent pas de cours à proprement parler», a indiqué la députée PS Salima Moyard, rapporteuse de majorité.

Un avis partagé par la conseillère d'Etat Anne Emery-Torracinta, en charge de l'Instruction publique, au vu de la taille des établissements, qui comptent en moyenne 700 élèves. «Les directeurs ont un rôle essentiel d'encadrement et de gestion», a-t-elle souligné. La modification de la loi a été acceptée par 53 oui (gauche et PDC), contre 32 non et 3 abstentions. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!