Actualisé 14.03.2016 à 10:34

Rachat hostileLes dirigeants de Sika posent leurs exigences

En vue de l'assemblée générale du 12 avril, le conseil d'administration veut une réélection en bloc.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration.

photo: Keystone

Les membres du Conseil d'administration de Skia se déclarent tous candidats à leur réélection à condition qu'ils soient élus en bloc et que le président Paul Hälg soit confirmé à son poste.

Les membres actuels du conseil d'administration rejettent l'élection de Jacques Bischoff, représentant de la holding familiale Schenker-Winkler (SWH), a indiqué lundi le fabricant zougois de spécialités chimiques. Outre Paul Hälg, le conseil est formé de Monika Ribar, Daniel Sauter, Frits van Dijk, Ulrich Suter et Christoph Tobler.

Les dirigeants de Sika soutiennent en outre la proposition du groupe d'actionnaires autour de la Fondation Bill & Melinda Gates de prolonger jusqu'en 2020 le mandat du comité d'experts. Ce comité a été mis en place par l'assemblée générale d'avril 2015 avec pour but l'examen des actions du conseil d'administration et de la direction en lien avec la société Schenker-Winkler Holding (SWH) et/ou Saint-Gobain et d'en rapporter régulièrement aux actionnaires.

Feuilleton au long cours

Pour mémoire, en décembre 2014, Saint-Gobain, numéro un mondial de la production, transformation et distribution de matériaux de construction, a conclu un contrat proposant 2,75 milliards de francs aux membres de la famille du fondateur de Sika pour racheter leurs parts. Celles-ci, détenues via SWH, se montent à 16,1% du capital, mais elles représentent 52,4% des droits de vote.

Mais les dirigeants de Sika rejettent catégoriquement ce projet de rachat hostile. Une décision de première instance du tribunal de Zoug est attendue d'ici l'été. Elle porte sur la limitation des droits de vote de la famille du fondateur.

Samedi, le géant français et la famille Burkard ont annoncé avoir prolongé l'accord sur la vente des actions au 30 juin 2017. A cette date, Saint-Gobain aura en outre la possibilité de prolonger encore le contrat jusqu'au 31 décembre 2018. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!