Suisse – Les distributeurs Selecta rêvent de reconnaissance faciale
Publié

SuisseLes distributeurs Selecta rêvent de reconnaissance faciale

La firme qui gère les automates à boissons, snacks et autres biens de consommation en tout genre dit vouloir exploiter le potentiel des technologies connectées pour se développer.

Selecta.

Selecta.

20min/Matthias Spicher

Un distributeur à la gare de Berne qui sait que vous avez acheté un soda il y a une semaine à Zurich et qui vous propose d’emblée d’acheter un paquet de chips, c’est ainsi que Selecta voit l’avenir de son business. Le chef technique de la firme, Patrick Stirnimann, a ouvert les portes de l’entreprise à la «Berner Zeitung» pour exposer ses ambitions.

Dans un futur plus ou moins proche, l’idée serait de munir les automates d’une caméra et d’un logiciel à reconnaissance faciale pour détecter les clients, sans pour autant enregistrer leur identité. Les personnes seraient répertoriées sous un nombre – client 15’354 par exemple – sans enregistrer leur nom ou leurs coordonnées, promet le responsable.

Si ce projet faisant penser au «Big Brother» de George Orwell est possible d’un point de vue technique, peut-on lire dans la «Berner Zeitung», il n’est pas pour autant près de se réaliser en Suisse pour des raisons de protection des données. Mais pour le responsable, l’important est de réduire au maximum tous les obstacles qu’il pourrait y avoir entre le client et le produit.

Le stock des automates en temps réel

Pour l’instant, l’entreprise se concentre sur des technologies connectées plus réalistes. Elle a par exemple déjà mis en place un système informatique centralisé pour ses quelque 3500 distributeurs. Il est possible de voir, presque en temps réel (actualisation toutes les 10 minutes) quels produits sont achetés aux quatre coins de la Suisse. Une manière d’optimiser le remplissage des automates en rupture de stock, mais aussi de voir quelles sont les habitudes de consommations selon les lieux. On apprend par exemple que les boissons énergisantes sont très prisées à l’hôpital de l’Île à Berne.

Selecta se focalise aussi sur des distributeurs de nourriture dits «intelligents», notamment destinés aux entreprises. Ces appareils permettent aux employés de se servir une salade et une boisson dans un frigo. Ce dernier, par un système de balance intégrée, «sait», au poids, ce qui a été retiré et affiche directement le prix des achats pouvant être réglés au moyen d’un badge. Patrick Stirnimann dit être convaincu que ces systèmes automatiques de distribution «sont l’avenir» de la branche.

(jba)

Ton opinion

37 commentaires