Actualisé

Lausanne (VD)Les Docks tardent à payer leurs dettes

Des dizaines de milliers de francs ont été dépensés à la fin 2012 pour assainir une situation tendue au sein du club subventionné des Docks, à Lausanne (VD).

par
Frédéric Nejad
La salle lausannoise de concerts Les Docks est subventionnée à hauteur de 680'000 francs par an.

La salle lausannoise de concerts Les Docks est subventionnée à hauteur de 680'000 francs par an.

Après des débuts catastrophiques, en 2006-2007, la situation financière de la salle de concert des Docks est saine depuis 2008. Cela a permis à la direction de commencer à rembourser par tranches le prêt de 320'000 francs accordé par la Ville, sans date butoir pour régler l'ardoise. Mais aucun versement n'a été réalisé en 2012, ni en ce début d'année 2013. Le solde est de 100'000 francs.

Dans le même temps, de vives tensions au sein de la direction bicéphale du club ont amené la Fondation pour les musiques actuelles (FMA, voir encadré) à mandater une entreprise externe pour mener un «état des lieux» et tenter d'éteindre l'incendie. Selon nos sources, des psychologues seraient intervenus lors de séances. Puis, en décembre, l'une des deux directrices a quitté les Docks. Mais combien a coûté ce mandat? Président de la FMA, Laurent Maire refuse d'en parler, mais il précise que le budget de la salle, doté de trois millions, n'a pas été dépassé malgré ces dépenses imprévues.

Le responsable adjoint du Service de la culture, Yann Riou, parle d'un «audit nécessaire afin de tourner la page et de redistribuer les tâches». Son coût? «Quelques dizaines de milliers de francs, payés par la FMA», concède-t-il. Laurent Maire conteste toutefois tout lien entre ces dépenses et le remboursement de la dette: «Nous prendrons probablement la décision, lors de notre séance en mai, de payer le solde à la fin 2013.»

Conseiller communal PLR, Mathieu Blanc s'est dit étonné, hier, en apprenant de tels faits: «Cela mériterait des éclaircissements officiels, voire une interpellation au Conseil communal.»

Aide annuelle de 680’000 francs

Voulue par l’ex-syndic socialiste Jean-Jacques Schilt et inaugurée en décembre 2005 sous la direction éphémère d’Emmanuel Gétaz, la salle des Docks aura connu des crises humaines, financières et structurelles durant deux ans. Pour sauver le lieu en péril, la majorité de gauche du Conseil communal lui a accordé plusieurs crédits, puis une subvention annuelle de 680’000 fr. Elle est versée à la fondation FMA, qui chapeaute les Docks.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!