Grande-Bretagne: Les domaines de la reine plus rentables que jamais

Actualisé

Grande-BretagneLes domaines de la reine plus rentables que jamais

Dopés par un bond de l'immobilier londonien et des revenus tirés de l'énergie éolienne, les biens d'Elizabeth II ont rapporté une somme record au Trésor britannique l'année dernière.

Les domaines de la reine d'Angleterre ont rapporté 285 millions de livres (420 millions de francs). Une part de 15% de cette somme, soit 42,75 millions de livres (62 millions de francs), sera prélevée et reversée l'année prochaine à la couronne, en vertu des règles en vigueur au Royaume-Uni.

«Nos deux vedettes de l'année ont été notre portefeuille immobilier ici à Londres (...) et notre activité d'énergie éolienne au large des côtes», s'est réjouie sur la BBC Alison Nimmo, la directrice exécutive du Crown Estate, l'organisme chargé d'administrer les biens de la reine Elizabeth II.

Dopée par la montée des prix de l'immobilier et des travaux d'aménagement dans les propriétés, la valeur du patrimoine de la couronne a bondi de 16,1% à 11,5 milliards de livres (16,9 milliards de francs) et le bénéfice tiré de son exploitation de 6,7% à 285,1 millions de livres, des niveaux records.

Les données diffusées mercredi par le Crown Estate s'appliquent à la période de début avril 2014 à fin mars 2015, qui correspond à la période de référence budgétaire de l'Etat britannique.

Le portefeuille de la couronne, dont la taille correspond à la capitalisation d'une entreprise cotée à l'indice vedette de la Bourse de Londres, est constitué pour moitié de propriétés immobilières dans la capitale britannique, où Sa Majesté possède notamment la quasi totalité de Regent Street et la moitié de St James dans le prestigieux quartier de West End.

Exploitation d'éoliennes

La couronne dispose aussi du domaine de Windsor (sud de l'Angleterre), de centres commerciaux et de propriétés terriennes dans tout le pays.

Elle possède aussi l'essentiel des fonds marins britanniques et le Crown Estate tire des revenus de l'exploitation d'éoliennes qui produisent de l'électricité au large des côtes. Le bénéfice tiré de cette activité à elle seule a bondi de 22% à 19,1 millions de livres.

La monarchie britannique a annoncé par ailleurs que ses dépenses de fonctionnement étaient restées stables en 2014-2015, à 35,7 millions de livres (50 millions d'euros), avec dans le détail une baisse des frais de maintenance des propriétés et une hausse des frais de voyage, gonflés notamment par des déplacements du Prince Charles en Amérique latine, au Moyen-Orient et aux Etats-Unis en jet privé. (afp)

Buckingham Palace menacé d'être temporairement fermé pour cause de travaux

L'état de délabrement du Palais de Buckingham est désormais tel que la reine songe à évacuer sa résidence officielle londonienne de 775 pièces, le temps de mener à bien un chantier de rénovation qualifié de «monumental» par un ancien collaborateur. Un porte-parole du palais a indiqué mercredi que l'évacuation «faisait partie des scénarios à l'étude», en estimant à 150 millions de livres (211 millions d'euros) le coût des travaux à mener dans l'imposante demeure où --quatre mois par an-- la reine reçoit ses hôtes, préside des banquets et garden parties, ou remet des décorations. «La décision dépendra de l'option retenue pour exécuter les travaux, par étapes ou d'un seul bloc» a-t-il précisé. Le bâtiment du XVIIIe siècle choisi par la reine-impératrice Victoria comme «épicentre de la vie de la Nation» s'est progressivement détérioré depuis l'accession au trône d'Elizabeth II, en 1952.

Ton opinion