Les douaniers américains pourront saisir les ordinateurs portables

Actualisé

Les douaniers américains pourront saisir les ordinateurs portables

La police des frontières américaines pourra désormais saisir les ordinateurs portables des voyageurs pour en analyser le contenu même si aucun soupçon ne pèse sur l'individu.

"Depuis la fondation de la République, nous avons eu la capacité de faire des recherches aux frontières afin d'éviter l'entrée dans le pays d'individus et de produits dangereux", affirme Amy Kudwa, la porte-parole du département de la sécurité intérieure (DHS)."Au 21ème siècle, la plus dangereuse des contrebandes est souvent contenue dans les médias électroniques et pas sur du papier. L'ère des dossiers de papiers et des microfiches est révolue", ajoute-t-elle.Le DHS a rendu public en juillet les modalités de cette nouvelle politique qui autorise le personnel des douanes à "détenir les documents et les équipements électroniques, pour une période raisonnable afin de pouvoir faire une recherche approfondie" sur place ou en envoyant l'ordinateur à des spécialistes."Au cours d'une fouille et en l'absence de toute soupçon, les officiers peuvent examiner et analyser l'information transportée par un individu qui tente d'entrer, de réentrer, de partir, de passer en transit ou qui réside aux Etats-Unis", dit le document visible sur l'internet.Tim Sparapani, principal conseiller juridique à l'Association américaine des libertés civiles (ACLU), a qualifié ces saisies et ces fouilles d'inconstitutionnelles."C'est une saisie sans qu'il y ait une cause probable qu'un crime a été ou va être commis. La division des douanes et des frontières du DHS essaye de transformer la frontière américaine en une zone de non-droit constitutionnel", a-t-il déclaré. (afp)

Ton opinion